•                            

    Mots CE

     

     Choisir au moins dix mots  finissant par CE

     

    J'ai passé douze années de ma vie dans un institut de Rééducation Fonctionnelle. A 

    l'âge de quinze ans, j'ai quitté cet univers particulier pour être intégrée en milieu

    ordinaire. Une classe de troisième puis l'entrée au lycée, c'était pour moi une deuxième

    naissance. J'avais réalisé un de mes rêves, réussi à me faire un bon petit cercle d'amis.

    Même s'il fallait beaucoup travailler pour rattraper le retard accumulé, c'était le paradis !

    Mes parents avaient acheté une maison dans un petit village en Dordogne, comme nous avions de la famille

    là-bas, je savais qu'à plus ou moins long terme ils partiraient....

    En fin de période scolaire, ils m'annoncèrent que nous allions déménager ! Quelle

    catastrophe, ils n'avaient pas le droit de me déraciner de la sorte, je commençais juste

    à être heureuse. Je pris cela comme une trahison et étant encore en pleine adolescence

    je ne comptais pas me laisser faire... Mais à cet âge là, nous ne doutons de rien.

    Malgré mes pleurs et mes supplications, je n'avais pas le choix il fallait suivre le

    mouvement. J'avais pourtant fait la promesse à mes camarades, que très vite je

    reviendrai.... Un fois installée en Dordogne, leur absence m'était insupportable. La

    rentrée fut une véritable horreur, impossible de me faire de nouvelles connaissances, j'étais littéralement

    rejetée.... Durant toutes les vacances scolaires, je prenais l'avion

    direction le sud où j'avais la chance de retrouver ma joyeuse bande de compères.

    Malheureusement toutes les bonnes choses avaient une fin, il fallait que je rentre au

    bercail. Une fois chez nous, je faisais planer la menace et disais à mon père et à ma

    mère que de toute façon je m'en irai. Ce n'était pas possible que des gens au 21ème

    siècle puissent avoir de telles réactions, dans un pays comme la France.

    Une fois, ma meilleure amie était venue passer quelques jours chez moi et nous avions

    élaboré un plan pour que je fugue. Je préparais donc ma besace, en y mettant le strict

    minimum pour tenir. Avec beaucoup de détermination, j'étais partie sur la route en

    laissant le moins de traces sur mon passage. J'espérais qu'en cas d'échec, mes parents

    fassent preuve de clémence envers moi. Je vous laisse deviner la suite, mon évasion

    fut de courte durée.... Quels moments terribles je traversais, j'ai du faire preuve de

    patience et de résilience, tout en ayant comme objectif de quitter la région lors de

    mon passage en classe supérieure. Promesse tenue, malgré un redoublement justifié,

    j'étais de retour parmi les miens à Hyères pour entamer une nouvelle rentrée scolaire.


    votre commentaire
  •                                     

    Un rêve

     

     

    Interprétation d'une image

     

    Un rêve

                                         

                                             La forêt magique

     

    Je suis né avec une différence visible, mais mes parents m'ont élevé et préparé à

    affronter la vie de la meilleure façon qu'il soit. J'ai eu une enfance insouciante et

    heureuse. Quelques petits soucis de moqueries à l'école, mon surnom était spock

    faisant référence au héros de star trek, en raison de mes oreilles pointues. Je n'y

    prêtais guère attention puisqu'au contraire, je faisais de ma particularité une force.

     

    Puis est arrivée la période de l'adolescence, où chaque individu se construit un idéal,

    il cherche, sa moitié, son âme soeur. J'ai vite compris que ce serait difficile mais je

    n'ai jamais cessé d'y croire ! Pourtant les années ont passées, mes amis ont fondé leur

    foyer et de mon côté je me sentais bien seul et désemparé..... Je n'étais pas jaloux,

    mais peut-être envieux, quoi de plus naturel ?

     

    Alors chaque soir, je partais aux pays des songes et je me retrouvais dans une grande

    forêt, apaisante, verdoyante où je me baladais tranquillement. J'admirais ce paysage or

    du temps, ces couleurs chatoyantes, ses parfums enivrants. Au détour d'un chemin je

    finissais par rencontrer un être mi-femme mi-ange à la beauté étincelante, une personne

    pure.

     

    Elle était si jolie, puis une force nous attirait immanquablement, l'un vers l'autre. Nous

    ne pouvions pas lutter, c'était comme une évidence, c'était elle.

     

    Je l'avais tellement cherché, idéalisé et au final elle se trouvait là devant moi. Nous

    nous enlacions passionnément et elle me donnait un baiser. Là, tout les doutes, toutes

    les peurs s'envolait.....

     

    Elle était si jolie, j'aurai tout donner pour que cet instant ne meurt jamais. Oui mais

    voilà, je n'arrive plus à savoir....

    Rêve ou réalité ?

     

    Si c'est un rêve, je ne veux plus me réveiller....

    Je désire rester dans ce lieu enchanté, où je veux aimer et être aimé.

    Comprenez-moi, ce monde là est fait pour moi.

    Pourquoi la quitter alors que je viens juste de la trouver....


    votre commentaire
  •  

    Brin muguet

                                                              

     

    Brin muguet

     

     

    1er mai

    écrire un texte avec les mots imposés : MAI  CUEILLIR  BRIN  BONHEUR

    COEUR  JOLIS  CHANCE  CLOCHETTES  BLANC  BOCAGE.

     

    La tradition veut que le premier mai, jour de la fête du travail, les personnes qui nous

    sont proches, aillent cueillir un brin de muguet, pour nous l'offrir. Ce geste symbolique

    est destiné à nous porter bonheur. Ce matin, c'était un vrai défilé chez moi, les voisins

    et amis m'en ont apporté quatre, cela m'a fait chaud au coeur. Certains sont plus jolis 

    que d'autres mais c'est l'intention qui compte. Mon appartement en est largement

    décoré. Je suis en droit d'espérer un peu de chance dans ma vie. J'adore ces petites

    clochettes retombantes, elles paraissent fragiles, le blanc me faisant penser à de la

    pureté. Je n'ai jamais eu l'opportunité d'admirer ses étendues de bocages à perte de

    vu dont j'ai entendu parler. Cela doit nous offrir un beau spectacle. Un jour prochain

    peut-être aurais-je la possibilité d'aller dans une région de France, pour me donner

    l'occasion de découvrir ce paysage magnifique. En attendant, nous avons tous droit à

    des moments heureux alors ne passons pas à côté.

     


    votre commentaire
  •  

    Printemps

     

    Ecrire un texte sur le thème Le printemps avec des mots

    imposés : SAISON  SOLEIL  VERDOYANT  PARTERRES  FLEURS   BOURGEONS

    OISEAUX  S'ILLUMINE  RENAISSANCE  CERISES.

     

    Je passe beaucoup de temps à me reposer, car mon corps est meurtri et fatigué, j'ai

    la chance de pouvoir admirer le paysage à travers ma fenêtre. Cette année, nous

    avons eu un hiver pluvieux et venteux. C'est avec une impatience non feinte que je

    vois s'installer le changement de saison. C'est le moment de mettre le nez dehors, et

    d'apprécier la douce chaleur du soleil sur sa peau. Je ne peux m'empêcher d'admirer ce

    paysage verdoyant. Plus je roule avec mon fauteuil et plus je suis émerveillée par ces

    parterres fleuris et ces parfums enivrants. Que de fleurs prêtent à éclore jalonnent

    mon parcours, pour l'instant je ne peux qu'examiner avec attention ces nombreux

    bourgeons, mais la nature change d'allure. Il suffit de tendre l'oreille pour entendre

    le chant mélodieux des oiseaux. Pour moi, tout s'illumine, c'est une renaissance. Je ne

    peux cueillir moi-même ces cerises qui ont l'air savoureuses à souhait, mais je

    trouverai bien un voisin, ou ami qui fera ce geste pour moi. Nous sommes entourés

    de choses merveilleuses, à nous de savoir les apprécier à leur juste valeur.

     


    votre commentaire
  •                                            

    Elfe

     

     

    Interprétation d'une image

     

    Elfe

     

    "Vient t'asseoir à côté de moi Pat, je t'attendais....

    - Que t'évoque cette boule de lumière ?

    - Elle me fait penser à un passage....

    - Que crois-tu qu'il y ait de l'autre côté ?

    - Peut-être un monde où il n'y aurait, ni violence, ni haine, ni racisme, ni injustice,

    ni souffrance. Un endroit où tout serait plus facile, je pourrais peut-être marcher,

    danser, pourquoi pas voler.... J'en ai si souvent rêvé.

    - Serais-tu prête à traverser avec moi ?

    - Je ne sais pas, c'est tentant mais je ressens un sentiment partagé.

    - C'est à dire ?

    - Une part de moi voudrait être libérée des ses chaînes qui entravent mon corps, de

    cette douleur qui dicte sa loi, je pourrais me sentir libre, tout serait certainement plus

    léger. D'un autre côté, je suis persuadée qu'il me faudra attendre que mon heure soit

    venue.
    - Est-ce que cela te fait peur ?

    - Nous appréhendons toujours ce que nous ne connaissons pas, cependant je reste

    confiante et je me plais à croire que derrière cette blancheur il y a un ailleurs...

    - Alors si tu es si sûre de cela, pourquoi ne me donnes-tu pas ta main pour que nous allions voir ensemble.

     Je suis là pour t'aider, pour t'accompagner.

    - Oui, mais tu ne comprends pas....

    J'ai une vie difficile mais finalement je m'aperçois qu'elle est RICHE.

    - Que veux-tu dire par là ?

    - Quand une personne est en bonne santé, elle ne prête pas attention à tout ce qu'elle a, tout paraît tellement

     normal, pour elle c'est de l'acquis. C'est lorsque l'on perd certaines facultés que l'on s'aperçoit, seulement à

    ce moment-là de ce que nous n'avons plus. Mon handicap, m'a obligée à me forger un caractère de battante.

    Il m'a permis d'être plus tolérante, de regarder la beauté du coeur, la grandeur d'âme et de ne pas s'arrêter

    à l'aspect physique. J'ai compris qu'il fallait profiter de chaque jour, de chaque minute car à tout instant tout

    peut basculer. Même si la vie est une guerre, j'arrive à remporter quelques batailles. Beaucoup de gens

    comptent sur moi, il y a mes amis, ma famille qui m'aiment, que je ne veux pas décevoir. Mes élèves

    handicapés à qui j'enseigne le sport, qui occupent une grande place dans ma vie et dans mon coeur.

    Il traversent l'adolescence, avec de grosses périodes de doutes, ils sont révoltés, qui ne le serait pas.... Je les

    aide, je les encourage, je leur montre que si je suis parvenue à vivre indépendante, alors pourquoi pas eux ...

    Alors tu comprends maintenant pourquoi je ne ressens pas le besoin de te suivre ?

    - Tes arguments pour rester sont très louables. Sache tout de même que le jour ou ton heure sera venue, ou tu

    auras fait ton temps sur cette terre, je serai là. Tu me donneras la main et je te guiderai de l'autre côté..."

     

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires