•  Catégorie : Policier suspens

    Lecture de l'été "Mr mercedes" de Stephen King

    Résumé 

     

    "Je crois qu'il y a plein de gens qui rêvent de faire ce que j'ai fait..... La seule différence, c'est

    que moi, je l'ai vraiment fait !" Midwest 2009, un salon de l'emploi dans l'aube glacée,

    des centaines de chômeurs en quête d'un job font la queue. Soudain, une mercedes rugissante

    fonce sur la foule, laissant dans son sillage huit morts et quinze blessés. Le chauffard,

    lui, s'est évanoui dans la brume avec sa voiture, sans laisser de trace. Un an plus tard,

    Bill Hodges, un flic à la retraite reste obsédé par le massacre. Une lettre du tueur à la

    Mercedes va le sortir de la dépression et de l'ennui qui le guettent, le précipitant dans

    un jeu du chat et de la souris. Avec ce polar très noir, véritable plongée dans le cerveau

    d'un psychopathe qui ferait passer Norman Bates pour un enfant de coeur. Stephen

    King démontre une fois encore son époustouflant talent de conteur, qui s'affranchit des 

    frontières et des genres.

     

     

     

    Lecture de l'été "Mr mercedes" de Stephen King

     

    C'est la première fois que je lis un roman de cet auteur. Il plante des le départ, le

    décor, très vite une espèce de chasse à l'homme à lieu entre Bill Hodges et un 

    dénommé Mr Hartsfield (tueur présumé) du massacre à la Mercedes. Tout au long du 

    roman, nous assistons à cette traque. Nous savons que ce fameux tueur va encore

    frapper mais ce dont nous ignorons  c'est où et de quelle façon ? Le but de ce déséquilibré

    est-il de faire encore plus de victimes ? Le suspens est maintenu jusqu'à la dernière ligne 

    du livre.

     

    Citation

    "- Monsieur Gallison, y a-t-il une zone handicapée ?

    - Bien sûr. A mi-hauteur de l'auditorium.

    Non seulement il a réussi à entrer avec ses explosifs, se dit Hodges, mais il est

    parfaitement bien placé pour faire le maximum de victimes."

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Défi thème sur la musique

     

      

     

    Défi thème sur la musique

     

    Consignes :

    Mots imposés : Musique, allégro, accord parfait, bémol, cadence, chanter,

    concert, rythme, notes, évasion, détente, mélodie.

     

    Pendant plusieurs années, la mairie de Hyères organisait des concerts à l'hypodrôme de

    la ville, pratiquement sous ma fenêtre. De chez moi, j'avais le son comme si j'y étais, mais

    pas l'image ce qui gâchait un peu le plaisir. Les premiers temps, je râlais car cela durait

    plusieurs jours, jusque tard dans la nuit. Finalement avec ma meilleure amie valide nous

    avons décidé d'en profiter. J'avais la possibilité de m'y rendre en fauteuil électrique et

    nous étions installées sur une estrade spécialement réservée aux personnes handicapées.

    C'est ainsi que j'ai pu assister à la venue de Patrick Bruel. Complètement plongées dans

    l'ambiance, en avant la musique, je me laissais bercer par des accords parfaits. Je me

    surprenais à taper dans mes mains pour suivre la cadence, sur un rythme allégro.

    L'ambiance était formidable, je lâchais prise et écoutais attentivement ces belles mélodies, et

    plus encore je me surprenais à chanter. Les notes jouées au piano étaient d'une justesse

    incroyable ! Deux heures d'évasion et de détente, en fusion totale avec le chanteur. Des

    souvenirs inoubliables, seul petit bémol, ce soir là, il y avait beaucoup de vent froid et

    nous nous sommes gelés, heureusement personne n'a été malade.


    1 commentaire
  • Catégorie : Littérature sentimentale

     

    Lecture de l'été "Respire" de KA Tucker

    Résumé

    Il y a quatre ans, Kacey Cleary, a perdu ses parents, son amoureux et sa meilleure

    amie dans un fatal accident de voiture. Hantée par le souvenir de cet évènement, la

    jeune femme décide de fuir son Michigan natal pour refaire sa vie à Miami avec sa soeur 

    cadette. Forte d'une nouvelle assurance, elle consacre toute son énergie à s'affranchir du

    passé et à reconstruire sa vie. Rien ne peux plus l'ébranler sauf son mystérieux voisin

    de l'appartement 1D... Trent Emerson à les yeux d'un bleu envoûtant, des fossettes

    irrésistibles et l'attitude d'un mauvais garçon de bonne famille. Kacey voudrait bien

    garder ses distances, mais Trent semble déterminé à s'emparer de son coeur. Un terrible 

    secret risque de les éloigner à jamais. Seront-il affronter l'impitoyable vérité ou 

    seront-ils tous deux brisés par elle ?

     

     

    Lecture de l'été "Respire" de KA Tucker

     

    Très bon roman dont l'intrique est bien menée jusqu'au bout. L'auteur n'a de cesse que

    de nous faire languir.... Kacey voudrait vivre à fond une belle romance avec Trente enfin, 

    devrais-je dire Cole, ce dernier joue un peu au chat et à la souris avec elle. Pendant un

    bon moment je n'en comprends pas la raison. Jusqu'à ce que la vérité éclate et là tout

    prend un sens. L'auteur nous fait réfléchir sur le pouvoir de l'amour et du pardon. Une

    fin très inattendue pour ma part et une belle leçon de vie finalement.

     

    Citation :

    "- Docteur Stayner ?

    - Oui Kacer ? tu vas bien ?

    - Oui je vais bien. Dr Stayner j'ai un service à vous demander. Je sais que c'est

    probablement abuser mais....

    - Qui a-t-il Kacey ?

    j'entends le sourire patient dans sa voix.

    - Dites-lui que je lui pardonne tout.

    Il y a un long silence.

    - Dr Stayner, vous pouvez faire ça pour moi ? S'il vous plaît ?

    - Bien sûr que je peux Kacey"

     


    2 commentaires
  • Envie de rêver un peu

     

    Licorne


    votre commentaire
  •  Catégorie : Literrature

    Harper Lee "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur"

    Résumé

     

    Dans une petite ville d'Alabama, à l'époque de la grande dépression, Atticus Finch

    élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Avocat intègre et rigoureux, il est commis 

    d'office pour défendre un noir accusé d'avoir violé une blanche.

    Ce bref résumé peut expliquer pourquoi ce livre, publié en 1960 au coeur de la lutte

    pour les droits civiques des noirs aux états-unis a connu un tel succès. Mais comment est-il

    devenu un livre culte dans le monde entier ?

    C'est que, tout en situant son sujet en Alabama dans les années 1930, Harper Lee a

    écrit un roman universel sur l'enfance. Racontée par Scout avec beaucoup de drôlerie,

    cette histoire tient du conte, de la court story américaine et du roman initiatique.

    Couronné par le prix Pulitzer en 1961, Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur s'est vendu à

    plus de 30 millions d'exemplaires dans le monde entier.

     

     

     

    Harper Lee "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur"

     

    Très bon roman dont l'histoire se déroule en Alabama. Nous nous attachons très

    vite aux deux enfants Jem et Scout. Leur père Atticus Finch, avocat honnête et droit

    va tout faire pour sauver un noir accusé de viol. Ses enfants assistent au procès et

    découvrent avec écoeurement que malgré des mensonges avérés et un jury bourré

    de préjugés racistes. L'accusé est finalement condamné et emprisonné. Atticus a

    bon espoir de le sortir de ce mauvais pas en faisant appel, mais ce dernier ne supportant

    pas l'injustice qui le frappe va se donner la mort. Sujet grave très bien traité et vu à

    travers des yeux d'enfants, qui découvrent réellement les dégats que peuvent provoquer la 

    haine des blancs envers les noirs.

     

    Citation : "En grandissant tu verras des Blancs tromper des Noirs, tous les jours

    de ta vie, alors n'oublie pas ce que je vais te dire : Lorsque un homme blanc se comporte ainsi

    avec un Noir, quelque soit son nom, ses origines et sa fortune, cet homme blanc est une

    ordure."


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires