• Carnets noirs de Stephen King (Challenge Babelio et 1 mois 1 illustration LC Gaëlle et Maribel)

     

    Carnets noirs de Stephen King (Challenge Babelio et 1 mois 1 illustration LC Gaëlle)

     

    Carnets noirs de Stephen King (Challenge Babelio et 1 mois 1 illustration LC Gaëlle)

     

    Catégories : Thrillers policiers

    Carnets noirs de Stephen King (Challenge Babelio et 1 mois 1 illustration LC Gaëlle)

    Résumé :

     

    En prenant sa retraite, John Rothstein a plongé dans le désespoir les millions de lecteurs des aventures de

    Jimmy Gold. Rendu fou de rage par la disparition de son héros favori, Morris Bellamy assassine le vieil

    écrivain pour s’emparer de sa fortune, mais surtout, de ses précieux carnets de notes. Le bonheur dans le

    crime ? C’est compter sans les mauvais tours du destin… et la perspicacité du détective Bill Hodges.

     

    Après Misery, King renoue avec un de ses thèmes de prédilection : l’obsession d’un fan. Dans ce formidable

    roman noir où l’on retrouve les protagonistes de Mr. Mercedes (prix Edgar 2015), il rend un superbe

    hommage au pouvoir de la fiction, capable de susciter chez le lecteur le meilleur… ou le pire.

     

    Carnets noirs de Stephen King (Challenge Babelio et 1 mois 1 illustration LC Gaëlle)

     

    Après avoir lu Mr  Mercedes, je découvre cette fois  Carnets noirs le second opus d'une trilogie.

    Ce sont les deux seuls livres que j'ai lus de Stephen king, maître incontesté dans le domaine du thriller.

    La couverture donne déjà un aperçu de l'univers particulier dans lequel va nous plonger l'auteur.

    Au début du roman nous  alternons au entre deux époques différentes, et cela va avoir une importance

    capitale durant une bonne partie du livre. En tant que lectrice il a fallu jongler entre le présent et le

    passé.  Un meurtre et commis en 1978 et ce dernier va avoir des répercussions jusque dans les années

    2014.

    Dès le départ le ton est donné et au fil de l'histoire les événements vont s'enchaîner pour nous amener

    dans une course folle pour découvrir la vérité.  J'ai ressenti de l'étonnement, du doute, de la peur

    de plus en plus présente en avançant dans le récit.

    Suite à  ce crime perpétré en 1978, un jeune garçon prénommé Peter fait une découverte qui va bouleverser sa

    vie et indirectement celle de sa famille. Pour le meilleur ? ou pour le pire ? 

    J'ai tremblé en me demandant comment Peter allait-il faire pour ce sortir de ce guêpier dans lequel sans

    le vouloir il s'était fourré ? Croyant bien faire, tout au moins au début ...

    Jusqu'au bout la tension est de plus en plus oppressante. Nous avons droit à des menaces, du chantage,

    des courses-poursuites dangereuses, à des mises en danger quasi permanentes.

    J'ai élaboré un nombre un calculable d'hypothèses, je me suis demandé quelle serais la prochaine victime ?

    Et de quelle façon s'arrêtera cette folie…

    Je tire mon chapeau et je dis bravo à l'auteur, il nous  offre un thriller psychologique particulièrement

    prenant. J'ai lu cette œuvre en une journée, une fois le roman ouvert impossible de le refermer.

    J'ai beaucoup aimé cette oeuvre qui m'a fait littéralement vibrer, j'en redemande encore !!

     

     Extraits et citations :

     « Il glissa la malle dans le trou et se hâta de la recouvrir de terre qu'il tassa bien avec le plat de la

     pelle pour finir. Il pensait que ça suffirait. »

     

    « Mon Dieu, Tommy ! La lettre disait quoi ?

    – Y avait pas de lettre. Juste l'argent.

    – Mais qui…

    – Je ne sais pas, Lin. mais il y a un truc dont je suis sûr.

    – Quoi ?

    – Ça pourrait sacrément nous servir. »

     

    « Morris Randolph Bellamy fut condamné à la prison à vie le 11 janvier 1979  et, pendant une courte période,

    les choses s'accélérèrent avant de ralentir. Ralentir. Ralentir. »

     

    « J'ai perdu toutes ces années à cause d'un rapport sexuel forcé et désagréable dont je ne me souviens même

    pas. »

     

    « – Un gosse les a trouvés ! C'est pas moi, c'est un gosse ! Il habite dans ton ancienne maison, Morrie !

    Il  a dû les trouver  enterrés dans le sous-sol ou quelque part ! »

     

    « Ses parents ne sont pas responsables de la merde dans laquelle il s'est mis et il refuse de les rendre

    responsables. »

     

    « Comment oses-tu ? Comment oses-tu  me provoquer ? J'ai donné ma vie pour ses livres ! J'ai tué pour ses

    livres ! »

     

    « J'ai juste dix-huit ans le mois dernier. Je crois que ce que je veux dire, c'est que son œuvre à changé

    mon cœur. »

     

    @ Stephen King

    Carnets noirs de Stephen King (Challenge Babelio et 1 mois 1 illustration LC Gaëlle)


  • Commentaires

    1
    Dimanche 24 Avril 2016 à 18:17

    ah ah  totalement  à l'oppose de mon avis

      • Patpepette
        Dimanche 24 Avril 2016 à 18:56

        Mdr c est de pire en pire 

    2
    gaelle_perma@yahoo.f
    Dimanche 24 Avril 2016 à 22:16

    tu es sure qu'on a lu le meme livre?? énorme cet enthousiasme

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :