• Chalenge Policiers/Thrillers et 1mois 1 illustration "Enfermés" de Marine Sheridan LC Maribel

     

    Catégorie : Policiers/Thrillers

    Chalenge Policiers/Thrillers et 1mois 1 illustration "Enfermés" de Marine Sheridan LC Maribel

    Résumé :

    Ils sont jeunes, ne se connaissent pas et sont enfermés dans une maison isolée de tout sans aucune possibilité

    de fuite.

    Qui les y a enfermés ?

    Et surtout, pourquoi ?

    Une histoire où se mêlent mystère, suspense, amitié, amour, angoisse et terreur.

     

    Chalenge Policiers/Thrillers et 1mois 1 illustration "Enfermés" de Marine Sheridan LC Maribel

     

    C'est la première fois que je découvre cette auteure et je dois dire que j'ai été très rapidement captivée par

    ce récit hors du commun, déroutant. On y découvre des personnes jeunes qui ne se connaissent pas mais qui

    vont pourtant devoir se supporter, s'épauler, lutter pour survivre. Nous sommes dans un univers glauque, 

    et suivons au fil des pages le déroulement d'évènements de plus en plus terrifiants. Est-ce que leur collocation

    forcée, va tenir ? Ne vont-ils pas se diviser ? Se haïr ou au contraire s'unir ? Quel sera le meilleur moyen

    pour eux d'en sortir vivants ? Sortiront-ils tous ? Garderont-ils des séquelles de leur séquestration et du

    calvaire qu'ils auront vécu ? Quel  moyen faudra-t-il mettre en oeuvre pour déjouer le plan 

    machiavélique des ravisseurs ? Trouveront-ils la raison de leur enfermement ? C'est toutes ces questions

    qu'en tant que lectrice je me suis posée. J'ai ressenti de l'empathie pour les prisonniers et de la colère

    contre les tortionnaires. Au fur et à mesure nous assistons  à des révélations surprenantes qui nous laisse

    perplexe ! C'est aussi une étude complexe sur les rapports humains. C'est un livre qui se lit rapidement et

    que l'on referme presque avec regrets. 

    En conclusion, je dirais que me concernant la magie a opérée. Histoire très originale que l'on n'a pas

    l'habitude de lire souvent. 

    Mon conseil à lire sans modération.

     

    Extraits

    "- Nous avons tous été enlevés et enfermés ici. Dans quel but, tu dois te demander ?

    Comme si c'était la seule chose sur laquelle je m'interrogeais !"

     

    "En regardant dehors, je constatais que nous nous trouvions au milieu des bois. Ce qui signifiait qu'il ne

    devait pas y avoir âme qui vive et qui pourrait nous aider, à des kilomètres à la ronde. En sommes, nous

    étions vraiment isolés."

     

    "- Pourquoi ? Pourquoi tu ne fais pas ce que les autres t'ont conseillé....me laisser ?

    - Parce que tu es dans la même galère que nous et que nous devons nous soutenir.

    - Je n'ai pas besoin du soutien de personne.

    - Peut-être mais ça pourrait changer."

     

    "- Ils servent à nous surveiller ou à nous observer. Je ne sais pas exactement, mais une chose est sûre grâce à

    eux, on nous voit."

     

    "- Bravo Steve. Je te félicite d'avoir découvert si vite notre système de surveillance. Seulement, je vous 

    déconseille vivement de les détruire. Et, si malgré mes menaces, car oui, ce sont des menaces, vous le tentez

    tout de même, vous serez sévèrement punis. Vous êtes à présent avertis, alors ne faites pas quelque chose que

    vous finiriez par regretter."

     

    "- Vous aussi, vous ressentez la fatigue ? Demandais-je d'une voix pâteuse.

    - Oui, me répond Marion. Pourquoi ai-je autant envie de dormir ? 

    - Je ne sais pas, mais je suis dans le même cas, bredouilla Lynda qui avait du mal à parler."

     

    "- Nous vous avions prévenu, nous vous avions mis en garde de ce qui arriverait si vous tentiez, malgré

    nos avertissements, de casser les caméras. Stéphane n'a pas respecté la règle, à présent, il va subir son

    châtiment."

     

    "- Voilà ce qui arrivera à chaque fois que l'un de vous désobéira. N'oubliez pas que nous vous voyons et vous

    entendons, rien ne nous échappe."

     

    "- Je n'ai pas changé d'avis Maëlys. Encore moins quand je vois ce qu'il peut nous arriver. Se lier d'amitié

    signifie s'attacher, tenir à quelqu'un dans ces conditions dans lesquelles nous nous trouvons, ils vaut mieux

    éviter."

     

    "Nous allions encore souffrir, encore avoir mal, encore pleurer, encore hurler, mais je savais qu'avec eux,

    il y aurait encore d'autres moments comme celui-là. Il y aurait encore des rires, encore de l'amitié, encore

    de la solidarité et encore de la moquerie. Et c'est cela qui nous ferait tenir, j'en étais persuadée."

     

    "Des affinités se créaient entre certains, tandis que pour d'autres, c'était plutôt de l'animosité."

     

    "Ne ralentis pas. Tu ne les sens pas. Elles ne sont pas là. La seule chose qui compte, c'est la sortie. Alors,

    continue à avancer. Encore encore encore."

     

    "Ces hommes étaient des monstres, des tarés, des sadiques, ce sont eux qui mériteraient d'être ici à se faire

    rôtir."

     

    "J'avais attendu l'après-midi et le choc passé d'avoir dû torturer Léo, pour aller voir Derek. Je lui avais 

    demandé de m'expliquer pourquoi, encore une fois, il s'était sacrifié pour moi. Il m'avait répondu qu'il fallait

    bien s'entraider entre amis."

     

    "C'est vrai que ça aurait pu être notre chance, mais le fait qu'ils ne puissent ni nous voir, ni nous entendre,

    ne changeait pas grand chose au fait que nous étions enfermés."

     

    "- Plus j'y pense et plus je me dis que nous ne sortirons jamais d'ici, du moins en vie, lui confiais-je en

    pleurs."

     

    "- Alors tu ne me hais pas ? Vraiment ?

    - Oui, vraiment. J'aurais aimé que tu me parles de tout ça avant, que tu es confiance en moi pour te confier,

    mais je crois que je comprends pourquoi tu ne l'as pas fait. Tout comme tu ne voulais pas que les autres

    sachent pour nous."

     

    "Deux jours plus tard, tous nos amis connaissaient le plan d'évasion qui devait avoir lieu le lendemain en

    début d'après-midi."

     

    "- Bon aller, on n'a pas de temps à perdre. Vous savez, tous, ce que nous avons à faire. On n'a moins

    d'un quart d'heure avant que le groupe électrogène ne se mette en route et que le courant revienne, alors au

    boulot."

     

    "Salut Loïc. Comment vas-tu depuis tout ce temps ? Vous avez bien profité du spectacle avec Anthony ?"

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 22 Octobre 2015 à 20:33

    Ah, ça me fait énormément plaisir de lire cette chronique. Hé oui, cette histoire est déroutante. Maintenant, va falloir se lancer dans le tome 2 :)

      • Vendredi 23 Octobre 2015 à 07:32

        Ah bon il y a un tome 2 ?

        Bisous

    2
    Jeudi 22 Octobre 2015 à 20:52

    tres belle chronique comme j'aime

    tout est dit sans rien dire

     

     

      • Vendredi 23 Octobre 2015 à 07:32

        Tu as vu, je m'applique happy

    3
    Samedi 31 Octobre 2015 à 14:36

    Il me tente celui-ci

     

    4
    Samedi 31 Octobre 2015 à 16:01

    une belle chronique ! cela va m'aider à enrichir les miennes....

    5
    alain
    Hier à 16:48

    je vais l'acheté il me tente bien, merci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :