•  

    Catégorie : Science-fiction/Fantastique/Post-apocalyptique

     

    Les douze de Justin Cronin LC avec Gaëlle

     

    Les douze de Justin Cronin LC avec Gaëlle

    http://patpepette.eklablog.com/les-douze-de-justin-cronin-lc-gaelle-challenge-babelio-et-sf-fantastiq-a120976028


    votre commentaire
  •  

    Catégorie : Science-fiction/Fantastique/Post-apocalyptique

     Le passage de Justin Cronin

     

     Le passage de Justin Cronin

    http://patpepette.eklablog.com/le-passage-de-justin-cronin-a119863754


    votre commentaire
  •  

    Catégorie : Science-Fiction

     

    Résumé :

     

    En ce 18 octobre 1988, Jeff Winston se trouve dans son bureau new-yorkais, et écoute sa femme lui répéter au

    téléphone : "Il nous faut, il nous faut..." Il leur faudrait, bien sûr, un enfant, une maison plus confortable.

    Mais surtout parler. A coeur ouvert. Sur ce, Jeff meurt d'une crise cardiaque. Il se réveille en 1963, à l'âge de

    dix-huit ans, dans son ancienne chambre d'université. Va-t-il connaître le même avenir? Non, car ses

    souvenirs sont intacts. Il sait qui va gagner le prochain Derby, et ce qu'il en sera d'IBM et d'Apple... De quoi

    devenir l'homme le plus puissant du monde, jusqu'à... sa deuxième mort, et qu'une troisième, puis une

    quatrième vie commencent...

     

     

     

    Dès le  début du roman le concept est posé. L'auteur Ken Greenwood nous livre un récit magistral ! Il

    utilise une écriture fluide et  précise. Le sujet a pourtant été déjà abordé  par d'autres  auteurs, mais

    jamais de cette façon-là. Ce livre a suscité pour moi un grand intérêt. Il m'a amené à réfléchir…

    Jeff meurt d'une crise cardiaque en 1988, mais il va recommencer sa vie en 1963, alors qu'il est encore  très 

     jeune.  Des interrogations se posent à lui, puisqu'il a déjà vécu une première fois et qu'il se souvient 

    parfaitement de son existence précédente, pourra-t-il changer le court des choses ? Grisé par son pouvoir de

    prédire certains évènements passés, il va être vénère et profiter pour s'enrichir en faisant des paris, en 

    misant sur des marchés bousiers etc... Très vite il va s'apercevoir que la richesse ne suffit pas. Il se 

    demande alors quel est le but de cette deuxième chance ? Pourra-t-il changer le court de son destin ?

    Empêcher certaines tragédies de se produire ? Très vite il va prendre conscience que malgré tous ses efforts

    tout n'est pas si simple. Est-il la seule personne à avoir fait un replay ? s'il en parle à quelqu'un ne va-t-on

    pas le prendre pour un fou ? Il va mourir est revenir plusieurs fois et un jour il rencontre Pamela qui elle

    aussi a connu le même parcours que lui. A deux ils vont essayer de comprendre.... Ils vont connaitre

    l'amour... Seulement voilà au fur et à mesure qu'ils meurt à nouveau, ils renaitront de plus en plus tard,

    se rapprochant de la date initiale de 1988. Auront-ils le pouvoir de revenir après cette date ? Où cela 

    s'arrêtera-t-il  pour de bon ? 

    Cette oeuvre m'a interpelé, et je me suis dis : si nous avions la possibilité de renaitre  que 

    changerions nous ? Essayerions-nous de ne pas commettre certaines erreurs et surtout pourrions nous

    interférer sur notre propre destin ? Nos pourrions sûrement améliorer certains faits mais peut-être pas

    changer réellement notre trajectoire, notre caractère. Et si  finalement tout ce que nous vivons sur cette

    terre était écrit ? Ken Gremwood m'a transporté au fil des pages et je me suis imaginé à la place des héros

    de ce récit. Serait-ce une opportunité à saisir ou au contraire une malédiction ?

     

    Extraits et citations :

    « Il était  bel et bien en train de mourir, nom de Dieu ! Ses dernières pensées ne seraient-elles donc pas plus

    profondes, plus philosophiques ? N'aurait-il pas droit à une répétition en accéléré des grands moments de sa

    vie. »

     

    « Ça s'était passé dans son bureau, en 1988, et voilà qu'il se retrouvait… Ici, à Atlanta, en 1963. »

     

    «  John F. Kennedy vivant. Pour trois semaines encore. »

     

    « Jeff essaya de hurler de fureur, parce que ce n'était pas juste ; il s'était préparé, cette fois. Mais il ne pouvait

    pas crier, même pas pleurer, il ne pouvait plus qu'une chose, nom de Dieu !… Mourir, encore mourir. »

     

    « Retour à la case départ. Mais pourquoi recommencer, si ses plus grands efforts  devait inévitablement

    s'avérer futiles ? »

     

     « – Je crois que nous sommes destinés à guider les autres. En tout cas, en ce qui me concerne, je le pense. Je

    ne m'attendait nullement à votre venue. Ne pouvez-vous donc pas comprendre que nous avons été chargés

    d'une mission importante ?

    – Par qui ? Par quoi ? Par Dieu ? »

     

    « Et quand les choses que nous aurons prédites ce seront vraiment réalisées, nous aurons démontré que nous

    connaissons le futur. Il faudra bien qu'on nous écoute. Tout le monde comprendra qu'il se passe quelque

    chose de réel. »

     

    « – Ca ne règle pas la question de Jeff ! Nous avions décidé de rendre le monde meilleur. Pas sûr… »

     

    « – Il n'y a qu'une ligne. « Si tu viens, amène les enfants. Je t'aime. Jeff. » 

     

    « Ah ! Savoir que l'on peut revenir et changer les choses, les rendre meilleures… Mais nous ne l'avons pas

    fait, n'est-ce pas ? Nous les avons  seulement rendues différentes. »

     

     

     


    3 commentaires