• La comtesse rouge de Bénédicte Chaplart

     

    La comtesse rouge de Bénédicte Chaplart

    Catégorie :  Témoignage Autobiographique

     

    La comtesse rouge de Bénédicte Chaplart

    Résumé :

     

    Ce n'est pas sans humour et légèreté que l'auteur nous raconte son enfance terrifiante dans les années 70.

    Entre un père violent et incestueux et une mère alcoolique et suicidaire, Bénédicte a dû faire face à un

    quotidien terrifiant, où l'innocence enfantine n'avait pas sa place. Si des parents aimants cherchent à

    transmettre à leurs enfants des valeurs positives telles que l'honnêteté et le respect, pour les parents de

    Bénédicte, le mensonge était une règle et le vol un passe-temps, voire un art. Comment se construire dans un

    monde sans repère ? Comment bien grandir sans avoir confiance dans les adultes qui doivent nous servir de

    modèles ? Heureusement, Bénédicte trouva un peu de stabilité auprès de sa grand-mère, la seule personne à

    lui avoir appris ce qu'est l'amour véritable. Entre espoirs et désillusions d'une enfance malheureuse, ce récit

    ne tombe jamais dans l'auto-apitoiement et reste malgré tout une ode à la vie.

     

    La comtesse rouge de Bénédicte Chaplart

     

    Je remercie Bénédicte Chaplart de m'avoir confiée son service presse. Cela m'a permis de découvrir les

    conditions de vie totalement effroyables que l'auteure a vécu. Elle a grandi dans un univers hostile, entre

    une mère alcoolique, un père maltraitant et pervers. Son enfance se situe dans les années 1970,  elle va

    connaître un chemin semé d'embûches avec son frère Philippe. Elle nous livre un récit bouleversant qui

    retrace l'ensemble des épreuves qu'elle a  subi. Comment arrive-t-on à grandir et à s'épanouir dans de

    telles conditions ? Sans cesse, ballottés d'un endroit à un autre, Bénédicte et Philippe vont devoir s'adapter.

    Leurs parents sont totalement démissionnaires, ils volent, ils truandent et peuvent être capables du pire.

    Comment réagir devant une telle situation ? Avancer, coûte que coûte pour un avenir meilleur. Où trouver

    la force nécessaire, pour parfois s'opposer aux adultes ? L'auteure raconte ses années d'errance, d'ignorance

    et de souffrance extrême. Elle n'hésite pas à utiliser  l'humour à bon escient, ce qui permet certainement

    de faire passer ses messages lourds, avec un soupçon de légèreté.  Trouveront-ils le moyen de sortir de cet

    enfer ? Y aura-t-il au sein de leur cellule familiale, une personne susceptible de leur donner l'amour qu'ils

    méritent tant ?

    Un roman qui montre bien que nous ne naissons pas égaux, que l'injustice et le sentiment de révolte

    tiennent leur place dans une existence aussi précaire. 

    Malgré, la gravité du sujet abordé, l'auteure exprime son ressenti avec pudeur. Elle nous prouve que

    certaines personnes sont plus marquées par le destin que d'autres, pourtant le bonheur existe bel et bien.

    Après avoir livré tant de batailles, sont-ils devenus des adultes équilibrés et amoureux de la vie ? Ce

    témoignage en est la preuve criante.

    J'ai été très émue par cette lecture, la fin est extrêmement touchante voire bouleversante. Certains

    passages sont rudes, aussi je conseille aux âmes sensibles de s'abstenir.

    Un parcours éprouvant, une leçon de vie et d'espoir…

     Ce n'est pas un coup, de cœur mais nous n'en sommes pas loin.

     

    Extraits et citations :

     « Alors, voilà, tu vas rencontrer une personne bientôt, mais je ne sais ni quand, ni où, et cela va bouleverser

    ta vie, je ne sais pas si c'est une bonne chose, ou une mauvaise, je vois cela clairement, un changement

    radical va t'arriver. »

     

     « C'est ma onzième année de vie sur terre !

    La surprise m'attend dans le salon, j'ai entendu du boucan mais je ne comprends pas tout de suite. Quand je

    rentre dans la pièce mes parents sont hilares, mon cadeau est improbable et déroutant, en plus d'être

    vivant. C'est une biquette, quelle idée ! ! ! ! »

     

    « Ma mère à la classe et sait parler, ce qui la tire de toutes les situations conflictuelles. Elle est maligne et

     rusée, dotée d'une répartie légendaire. Elle s'offusque, et outrée d'être ainsi bafouée, jure sur la sainte bible,

    que ces factures de téléphone assommantes, ne sont pas de son fait. »

     

    « Je fais des stages avec mon école, et je découvre la vie professionnelle. C'est assez intéressant de découvrir

    que des gens travaillent, sans magouille pour gagner leur vie. »

     

    @Bénédicte CHAPLART

    La comtesse rouge de Bénédicte Chaplart

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :