• La dernière leçon de Mitch Albom

     

    La dernière leçon de Mitch Albom

    Catégorie : Littérature.

     

    La dernière leçon de Mitch Albom

    Résumé :

    Chacun a connu dans sa jeunesse quelqu'un qui a su comprendre ses aspirations et ses inquiétudes, l'a aidé à

    trouver sa voie, à devenir un adulte. Pour Mitch Albom, cet homme fut Morrie Schwartz, son professeur

    d'université.

    Après l'avoir perdu de vue, Mitch apprend que Morrie est atteint d'une maladie mortelle et qu'il a décidé de

    transformer sa mort en une dernière leçon de philosophie. Mitch lui rendra visite pendant de longs mois, pour

    chercher avec lui la réponse à cette question qui nous hante tous : comment vivre ?

     

    La dernière leçon de Mitch Albom

     

    Le thème du mois de mai de ce challenge : des fleurs sur la couverture du livre. J'ai choisi ce roman, car

    j'avais lu du même auteur : « Les gens d'en haut » que j'avais  beaucoup aimé. Le résumé de celui-ci me

    paraissait intéressant, je n'ai donc pas hésité à entamer cette lecture. À la moitié du récit, j'ai décidé de

    jeter l'éponge… Ce qui est très rare de ma part. J'ai pourtant insisté et résisté un bon moment, rien à faire…

    Le sujet nous amène à nous interroger sur un point bien précis. Comment regarde-t-on la vie quand la date

    de notre mort est quasiment annoncée.

    Mitch retrouve son professeur bien des années après avoir terminé ses études. Il apprend que le vieil homme

    va mourir, il décide de lui rendant visite régulièrement. Les chapitres sont alternés entre les années d'études

    de cet ancien élève et le présent que vit son ancien professeur.

    De longues conversations s'engagent jour après jour entre les deux hommes. Le sujet s'articule toujours

    autour du décès imminent du vieil homme. Comment dire ? Au fil des pages, j'ai trouvé que le récit devenait

    vraiment répétitif. Les longueurs se sont enchaînées à n'en plus finir… Nous comprenons bien que l'auteur

    souhaite nous faire réfléchir sur la manière d'appréhender la vie, lorsque nous sommes sur le point de

    la quitter. Nous assistons sans arrêt à des dialogues interminables, à des réflexions peut-être en partie

    philosophiques. À petite dose, bien sûr que cela a de l'intérêt, mais dans ce cas présent trop c'est trop...

    Je n'ai pas pu continuer, malgré ma persévérance. Je ne mettrai pas de note  à cette chronique puisse que je

    ne connais pas la suite de ce récit.

    Cela montre vraiment qu'en matière de lectures, les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Après avoir

    refermé ce livre sans regret, la pensée qui m'est venue à l'esprit a été : « Aimons-nous vivants ». Cela reste

    bien sûr mon ressenti personnel, qui ne remet pas pas en cause  le talent de l'auteur. Par curiosité, je suis

    allée voir les avis qui sont divers et variés.

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 20 Mai 2018 à 09:07

    Intéressant ! bonne journée

      • Dimanche 20 Mai 2018 à 09:09

        Ça ne veut pas dire que tu n'aimeras pas, mais moi j'ai pas résisté.

        Je commence notre lecture commune.

        Bises et bon we

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :