•  

    Chiens de sang de Karine Giebel

    Catégorie :  Policier/Thriller

     

    Chiens de sang de Karine Giebel

    Résumé :

     

    Ils sont là. Derrière. Ils approchent.

    Aboiements. Tonnerre de sabots au galop...

    La forêt est si profonde... Rien ne sert de crier. Courir. Mourir. C'est le plus dangereux des jeux. Le dernier

    tabou. Le gibier interdit...

    Le hasard les a désignés. Diane aurait dû rester à l'hôtel, ce jour-là. Au mauvais endroit, au mauvais

    moment... Maintenant, ils sont derrière, tout près. Courir. Mourir.

    Quant à Rémy le SDF, s'il a perdu tout espoir depuis longtemps, c'est la peur au ventre qu'il tente

    d'échapper à la traque. Ils sont impitoyables, le sang les grise. Courir. Mourir.

    C'est le plus dangereux des jeux. Qui en réchappera ?

     

    Chiens de sang de Karine Giebel

     

    J'entends parler de Karine Giebel depuis très longtemps, j'avais hâte de découvrir une de ses œuvres. Nous

    avons choisi « Chiens de sang » comme lecture commune pour ce mois de juin. Dès le départ, le décor est

    planté. Nous nous retrouvons au cœur d'une forêt, atmosphère assez lugubre. L'auteure va nous raconter

    deux histoires parallèle. Deux groupes d'individus, des destins croisés en quelque sorte. Seront-ils amenés

    à se rencontrer ? Devront-ils se confronter les uns et les autres à un moment précis ?

     Au cœur de l'intrigue nous avons ces deux récits parallèles, ces groupes d'hommes en fuite. Une traque

    impitoyable s'engage alors sur ces chemins bien distincts. La peur, le doute, l'instinct de survie envahissent 

    ces êtres qui n'ont qu'une idée en tête : sauver leur peau.

    Deux questions se posent : qui sont les proies et qui sont le chasseurs ? Qu'on-t-ils fait pour en arriver là ?

    Dans la première partie, je me suis surprise à sourire en lisant des dialogues teintés d'humour, Malgré des

    faits qui ne s'y prêtaient pas. J'ai aimé ce sens de la répartie difficile à placer dans une telle situation.

    J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire et je dois dire que je suis restée un peu sur ma faim. Peut-être

    parce que je m'attendais à un événement particulier qui ne s'est pas produit ? Toujours est-il que cela m'a

    déstabilisé. je n'ai pas réussi à savoir où l'auteure voulait vraiment nous emmener ?

    Certes le suspense monte crescendo, le rythme  soutenu, et l'univers est glauque  et angoissant. Jusqu'au

    bout l'incertitude demeure…

    Malgré tout, je n'ai pas ressenti d'empathie envers les différents protagonistes.

    Cela dit j'ai bien l'intention de lire un autre roman de cette auteure à succès pour me forger ma propre

    opinion. Peut-être n'ai-je pas choisi le meilleur de ses ouvrages ?

    En conclusion, je dirai que mon avis reste mitigé.

     

    Extraits et citations :

     « Apercevant Diane, la chienne s'arrête net. Ce con de clébard va me faire repérer ! Dégage, merde ! »

     

    « – De toute façon, on va crever… Alors, à quoi bon courir ? Pour les amuser ? Je reste là, je les attends…

    Je les emmerde ! ! »

     

    « Mais quelques heures plus tard, elle a repris son stylo, pour ajouter, juste en dessous : je me suis trompée ;

    douleurs et bonheur ont tous les deux une même limite : la mort. »

     

    « – À cause de toi, on a tué un type ayant poursuivit une pauvre fille ! À cause de toi, on est dans la merde,

    jusqu'au cou ! »

     

    Karine Giebel

                  Chiens de sang de Karine Giebel

     


    3 commentaires
  •  

    Trois jours et une vie de Pierre Lemaitre

    Catégorie : Thriller

     

    Trois jours et une vie de Pierre Lemaitre

     Résumé :

     

    « À la fin de décembre 1999, une surprenante série d'événements tragiques s'abattit sur Beauval, au premier

    rang desquels, bien sûr, la disparition du petit Rémi Desmedt. Dans cette région couverte de forêts, soumise à

    des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée, par bien

    des habitants, comme le signe annonciateur des catastrophes à venir.

     

    Pour Antoine, qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien.»
     

    Pierre Lemaitre, Prix Goncourt 2013 avec Au revoir là-haut, revient ici à une forme brève de roman

    psychologique noir, où l’on retrouve son art unique d’émouvoir et de torturer son lecteur.
     
     
    Un huis clos oppressant où l’on reconnaît la patte d’un roi du thriller, aussi talentueux dans la petite histoire

    que dans la grande. Valérie Gans, Figaro Madame.
     

    Un roman dur, admirable, empreint de mensonges, de terreurs nocturnes et de culpabilité. Bernard Poirette, 

    RTL.

     

    Trois jours et une vie de Pierre Lemaitre

     

     Ce n'est pas le premier roman que je découvre de Pierre Lemaître, mais je dois dire que « Trois jours et une

     vie » est particulièrement percutant. En effet, nous allons entrer dans l'existence d'Antoine  un jeune garçon

    de douze ans, assez solitaire. Sa mère lui interdisant  un certain nombre d'activités que pratiquent ses

    camarades, ne l'aide pas à s'intégrer au groupe. Aussi, il s'intéresse aux loisirs de plein air, il a pour seul

    compagnon un petit chien pour lequel il ressent beaucoup d'affection.

    Un jour il assiste à une scène extrêmement choquante, ce qui provoque en lui énormément de tristesse et de

    colère…

    Peu de temps après, Rémi âgé de seulement six ans disparaît mystérieusement.

    Tous les moyens sont mis en œuvre pour retrouver ce petit garçon. A-t-il été kidnappé ? A-t-il eu un accident

    au bord de l'étang ? Sa disparition devient vite très inquiétante.

    Tout le village se mobilise et pourtant le petit garçon reste introuvable. Les habitants du village sont

    interrogés, l'un d'entre eux est suspecté.

    Cependant, Antoine devient méfiant et angoissé. A-t-il croisé la route de Rémi ce jour-là ? A-t-il vu quelque

    chose ? Le mystère reste entier. Bien que son comportement devienne étrange, personne ne peut réellement

    en déterminer la raison. La mort choquante et tragique de ce petit chien ne serait-il pas la cause de son

    stress ? Les jours passent, l'enquête piétine… L'auteur nous entraîne dans une atmosphère angoissante,

    la suspicion est partout, le suspense demeure.

    Au fil des pages,  Pierre Lemaître nous plonge de plus en plus profondément au cœur de l'intrigue. Des

    secrets semblent hanter les esprits. Une tempête d'une violence inouïe risque fortement de changer le cours

    du destin d'une personne… Laquelle au cœur de ce village a le plus de raison de trembler ?

    Les années passent, pourtant les pièces du puzzle risquent tôt ou tard de ce rassembler… Tout au long du

    récit le malaise est bien présent.

     Une dizaine d'années plus tard, la vie a repris ses droits et chacun des habitants ont continué à vivre comme

    si rien ne s'était passé. Pourtant, quelqu'un vit avec un sentiment de culpabilité permanente. Au fil du

    temps, le danger semble à présent totalement écarté. En est-on vraiment sûr ? Et si un petit grain de sable

    venez enrayer le cours des choses ? Le risque n'est peut-être pas là ou nous attendons. Un fait nouveau vient

    menacer la tranquillité des villageois. Quelqu'un a-t-il la possibilité d'apporter des preuves irréfutables au

    bout de tant d'années ?

    Peut-être que plusieurs individus ont intérêt à rester muets ? À quoi bon remuer les événements du passé ?

    Le ou les coupables ne finiront-ils pas par être démasqués ?

    L'auteur mène  son intrigue d'une main de maître, il entretient un climat oppressant, la peur envahi

    l'esprit du lecteur.

    Pierre le maître fait planer un sentiment de culpabilité énorme. Jusqu'au bout, tout peut à nouveau

    basculer.

    Un récit oppressant, une angoisse permanente règne dans ce roman. Quelqu'un parviendra-t-il à découvrir

    ce qu'il s'est vraiment passé ce jour-là?

    Les villageois détiennent-ils une parcelle de vérité ? Peut-être bien que nous le saurons jamais…

    Un livre qui marque les esprits, qui tient véritablement en haleine.

    J'ai passé un excellent moment de lecture. La crainte ne m'a pas lâchée une seule seconde.

    Un très beau coup de cœur pour ce roman particulièrement prenant et émouvant.

     

    Extraits et citations :

     « Rémi, qui ne l'avait jamais vu dans un tel état, en fut effrayé. »

     

    « Car dès cet instant, il n'eut plus qu'une idée en tête : quitter Beauval. Et ne plus y revenir. »

     

    « Deux jours plus tard, il reçut un petit colis qu'il ouvrit sur la table de son cabinet, juste avant de

    commencer ses consultations.

    C'était sa montre. Avec son bracelet fluo vert.

    Évidemment, elle était arrêtée. »

     

    @Pierre LEMAITRE

    Trois jours et une vie de Pierre Lemaitre

     

     


    2 commentaires
  •  

    Une putain d'histoire de Bernard Minier

    Catégorie : Thriller

     

    Une putain d'histoire de Bernard Minier

    Résumé :

     

    " Au commencement était la peur... " 

    Hors des flots déchaînés, une main tendue vers le ciel. Un pont de bateau qui tangue, la pluie qui s'abat, et la

    nuit... Le début d'une " putain d'histoire ". 

    Une histoire d'amour et de peur, de bruit et de fureur. L'histoire de Henry, 17 ans, que le meurtre de sa petite

    amie plonge dans l'enfer du soupçon. Sur son île, Glass Island, battue par les vents, cernée par la brume 360

    jours par an et uniquement accessible par ferry, tout le monde connaît tout le monde, jusqu'au plus noir de

    ses secrets. Ou du moins le croit-on. 

    Quand la peur gagne, la vérité s'y perd... 

     

    Une putain d'histoire de Bernard Minier

     

    Je  découvre pour la première fois Bernard  Minier à l'occasion de cette lecture commune. L'auteur nous

    embarque avec lui dans « Une putain d'histoire ». Une intrigue au rythme soutenu, du suspense, des

    rebondissements en cascade, et des révélations inattendues.

    La vie de Henri va virer au cauchemar du jour au lendemain. En effet, il va devenir le premier suspect du

    meurtre de sa petite amie, Naomi. La dernière fois qu'ils se sont vus, ils se sont disputés à bord d'un ferry…

    Suite à cet événement, cette dernière disparaît… Commence alors pour ce jeune adolescent un véritable

    parcours du combattant, pour essayer de se disculper et surtout il va faire tout son possible pour que la

     vérité éclate. Il est loin de s'imaginer que la croisade qu'il va mener l'amènera à rassembler les pièces du

    puzzle concernant son propre passé. Au fil des pages, nous pénétrons dans un univers angoissant, dangereux.

    À chaque fois que nous croyons être sur la bonne piste, un élément nouveau vient perturber l'enquête.

    Mensonges, secrets et véritable machination sont les maîtres mots de cette intrigue. Qui a intérêt à faire

    porter le chapeau à cet adolescent perdu, totalement déstabilisé ? La police met tout en œuvre pour rétablir

    la chronologie des faits, pourtant peut-on leur faire réellement confiance ? Un maître chanteur vient

    alourdir l'atmosphère du récit. Qui sera en mesure de le démasquer, sans mettre sa propre vie en péril ?

    Les événements s'enchaînent, le doute s'insinue progressivement. Si le meurtre de Naomi n'était que l'arbre

    qui cache la forêt ? Nous avançons sur un chemin semé d'embûches et de surprises inattendues. Henri  va

    prendre des risques, fuir pour lui permettre de faire le point sur cette affaire sordide ? Il va devoir

    faire des choix, parfois dangereux, mais une chose compte mettre en lumière ce que tout le monde essaye

    de lui cacher.  Arrivera-t-il à dénouer le vrai du faux ?  Les pièces  du puzzle s'assemblent progressivement,

    mais l'énigme s'avère très complexe. Henri est-il prêt à encaisser ce qu'il va apprendre ? 

    Un roman mené tambour battant, les pistes sont diverses et variées…  Le doute  et l'incertitude restent

    présent  d'un bout à l'autre du livre. 

    L'auteur nous offre un final surprenant.  Il est clair  que certaines révélations ne sont pas forcément bonnes

    à entendre  et pourtant… 

    Un roman intéressant qui ne laisse pas beaucoup de répit, il nous pousse à reconsidérer certaines situations. 

    Malgré tout, le récit ne m'a pas assez tenu en haleine. Même  si je me suis longuement interrogée

    pour trouver qui sont le ou les véritables coupables ? Et surtout la raison qui a poussé le ou les meurtriers

    à accomplir l'irréparable ? 

     

    Extraits et citations :

     « Allons, Henri, il s'agit d'une simple coïncidence, tu te fais du souci pour rien, a dit maman Liv d'un ton

    rassurant. Qu'est-ce que tu vas imaginer ?  Un corps découvert  sur Agate Beach, vraiment ? Quelle

    horreur !  »

     

    « – Et pourquoi  on les trouverait nous, hein, ces éléments  ? On n'est pas dans Scouby-Doo, putain ! »

     

    « J'ai entrevu la vérité.

    Mais trop tard : le sommeil a balayé cette pensée comme la pluie avait depuis longtemps balayé mes traces

    sur la plage  et je me suis endormi. » 

     

    « Cette vie qui avait été la mienne pendant sept ans. » 

     

    @Bernard MINIER

                    Une putain d'histoire de Bernard Minier

     


    1 commentaire
  •  

    Allons voir plus loin si tu veux ? de Anny Dupérey

    Catégorie : Littérature Française

     

    Allons voir plus loin si tu veux ? de Anny Dupérey

     Résumé :

     

    Des histoires que tout sépare et une histoire que tout rassemble. Il suffit pour cela que l'auteur manipule ses

    personnages, que ces marionnettes se laissent articuler, bon gré mal gré. Il suffit encore d'accepter d'aller

    "voir un peu plus loin"... sans avoir peur de ses désirs. Dans cette machine de la vie recentrée sur quatre

    personnages, Anny Duperey propose un florilège de destins qui s'arrachent de leur condition. Tant bien que

    mal et surtout non sans mal. Directrice d'une agence de voyages, Christine est une femme gagnée par la peur,

    sournoise, venimeuse, qui prend les formes déguisées de la lassitude, de la colère, de l'épuisement et de l'envie

    de tout laisser tomber. Paul, né dans le monde rural, est un homme meurtri par un milieu familial dépourvu

    de sensibilité. Solange trimbale son quotidien pathétique derrière un guichet SNCF. Enfin, Luc prend chaque

    instant conscience de l'échec de sa vie conjugale. Dans le sentiment d'être en bout de course naissent les

    rencontres des uns et des autres. La trajectoire à suivre sera le chemin des êtres de bonne volonté, tracé par un

    auteur qui, à l'évidence, a voulu faire la part belle au courage et à l'humilité. D'où un roman sans prétention,

    presque humaniste, qui, plus que raconter ses personnages donne l'impression de vouloir les donner au

    lecteur...

     

    Allons voir plus loin si tu veux ? de Anny Dupérey

     

     

      Ce mois-ci, nous avons choisi : « Allons voir plus loin veux-tu ? » Un récit qui retrace le chemin de

    vie de quatre personnes. Nous allons connaître : Christine, Paul, Solange et Luc. A priori, tout les oppose…

    Pourtant, dans des circonstances assez particulières leurs destins vont immanquablement se croiser. Certains,

    issus de milieux défavorisés et d'autres un peu plus nantis. L'auteure nous décrit parfaitement le parcours

    de chacun. Nous constaterons une fois encore que tout le monde ne né pas avec une cuillère en argent dans

    la bouche. Le quotidien n'est pas toujours un long fleuve tranquille, une enfance difficile laisse des traces

    indélébiles. Tellement de facteurs négatifs peuvent affaiblir voir détruire à jamais la confiance en soi.

    Que l'on soit le milieu rural ou citadins, personne n'est à l'abri. Pour nos quatre protagonistes, c'est en

    quelque sorte l'heure du bilan. Chacun s'interroge, n'est-il pas le moment de se remettre en question ?

    Annie Dupérey nous dresse le portrait de ces hommes et ces femmes piochés en quelque sorte au hasard.

    Bien qu'ayant des vies totalement différentes, leurs rencontres leur permettra-t-elle de se sentir mieux dans

    leur peau ? Ne dit-on pas que la différence est une grande richesse ?

    Ce roman met en lumière des êtres qui ont tous le même but, trouver enfin un équilibre et être heureux.

    Seront-ils tous capables d'y parvenir ? Nous ressentons les désirs et les espoirs de chacun. Le besoin parfois

     de tirer un trait sur leur passé pour mieux rebondir. Les personnages de ce livre vont cheminer seuls

     quelque temps, mais les aléas de l'existence voir les faire se découvrir. La richesse et le vécu des uns

    pourront-ils être salvateur pour les autres ?

    Malgré tout, beaucoup de longueurs, durant la première partie. Ça s'améliore, lorsque les personnages se

    rencontrent. Ce roman me laisse avec un avis très mitigé, voire une déception. Je n'ai pas réussi à m'évader

    ni à ressentir de l'empathie pour nos héros.

     

    Extraits et citations :

     « Avec la rapidité d'un serpent sonnette qui attaque, la fille lâcha son ordinateur et vint coller son nez

    à la vitre, juste en face du visage de Christine.

    – Vous avez à Limoges ?

    – Comment ?

    – VOUS ALLEZ À LIMOGES ??

     – Non, à Paris. Je viens de vous demander un aller simple pour…

    – Parce qu'il y a des gens derrière vous qui vont à Limoges et le train arrive dans une minute. Celui de Paris,

    c'est dans une heure et demie, alors si ça ne vous fait pas trop chier d'attendre un peu ça arrangera tout

    le monde ! »

     

    « Si le chasseur français était un de ces hasards qui conduisent à qui vous est destiné ? Une simple lettre, une

    demande de photo n'engageaient sans doute  à rien. Que risque est-il ?»

     

     « Il y avait dans tout cela quelque chose de très fort, d'irrationnel. C'était comme un signe. Un appel,

    peut-être ? »

     

    « Alors, Luc tendit les bras vers Christine et dit : « Allons voir plus loin, veux-tu ? »

     

    @Anny Dupérey

                     

    Allons voir plus loin veux-tu ? de Anny Dupérey

     


    2 commentaires
  •  

    Rêver de Franck Thilliez

    Catégorie :  Thriller Psychologique

     

    Rêver de Franck Thilliez

     Résumé :

     

    Psychologue réputée pour son expertise dans les affaires criminelles, Abigaël souffre d'une narcolepsie

    sévère qui lui fait confondre le rêve avec la réalité. De nombreux mystères planent autour de la jeune femme,

    notamment concernant l'accident qui a coûté la vie à son père et à sa fille, et dont elle est miraculeusement

    sortie indemne.

    L'affaire de disparition d'enfants sur laquelle elle travaille brouille ses derniers repères et fait bientôt basculer

    sa vie dans un cauchemar éveillé... Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même.

     

     

    Rêver de Franck Thilliez

     

    Nous avons choisi de lire ce roman  ce mois-ci dans le cadre d'une lecture commune avec Marie. Cette

    histoire a été une belle découverte. Cependant, la concentration est de mise. Franck Thilliez nous réserve

    dans ce récit beaucoup de surprises et de rebondissements en tous  sens… Ah nous, lecteurs et lectrices

     d'être sur le qui-vive. Une intrigue formidablement orchestrée, du suspense à tous les étages. Alors que

    nous pensons détenir une partie de la vérité, soudain toutes nos certitudes s'effondrent !

     Nous entrons dans la vie d'Abigaël psychologue réputée pour les expertises criminelles. Cette jeune femme

    motivée et pleine de bonne volonté souffre d'un handicap majeur : La narcolepsie. C'est-à-dire qu'elle

    peut s'endormir à n'importe quel moment sans crier gare. Ce qui va apporter du piment à l'affaire qui

    nous concerne. En effet, cette dernière enquête sur des cas de kidnapping d'enfants a tendance à piétiner 

     à traîner en longueur. Les enquêteurs possèdent quelques indices mais un événement majeur

    va faire basculer le cours de l'histoire. Abigaël sujette à ces endormissements inopinés, n'arrive pas à déceler

    le rêve de la réalité... Il est bien évident que ce qu'elle vit fausse son jugement. Pourtant, au fil des pages

    certains points précis sont mis en lumière. Confiante notre psychologue va avancer doucement pour tenter

    d'y voir plus clair. Elle va découvrir des choses incompréhensibles allant bien au-delà de ce qu'elle pouvait

    imaginer. La méfiance et la peur vont faire parti de son quotidien. Et si quelqu'un avait intérêt à brouiller

    totalement les cartes ? Si la narcolepsie n'était qu'un prétexte ? Abigaël arrivera-t-elle à faire la part des

    choses entre ses rêves et sa vie éveillée ? Les pièces du puzzle semblent se mettre en place petite à petit…

    L'affaire prend une tout autre tournure, entre mensonges, trahisons, manipulations… Notre héroïne

    arrivera-t-elle à faire face a ses découvertes de plus en plus déconcertantes. Son univers va littéralement voler

    en éclat. Sera-t-elle capable psychologiquement de comprendre ce qu'il s'est joué autour d'elle ? Franck

    Thilliez fait monter la pression crescendo. Il parvient à noyer totalement Abigaël  de manière à ce que celle-ci

    doute d'être saine d'esprit… Un scénario mené tambour battant, des informations primordiales sont

    divulguées au fil du récit. Qui est réellement derrière ce plan machiavélique ? Les pistes se croisent, le

    doute envahit nos têtes. Pourtant, les éléments de l'enquête vont nous permettre de découvrir l'inacceptable,

    l'inavouable...

    Qui sera en mesure de mettre fin à ce terrible carnage ?

    J'ai passé un bon moment de lecture, grandement concentrée pour arriver à dénouer le vrai du faux. Une

    intrigue prenante mais assez complexe. Les événements s'enchaînent sur un rythme d'enfer, un sentiment

    de folie gagne l'esprit de notre héroïne. Dans le fond, n'a-t-elle pas été qu'un simple pion sur un échiquier ?

    Je conseille cette lecture à tous les amateurs du genre. Attention, restez  vigilants, frissons garantis !

     

    Extraits et citations :

     «Je sais donc que, quel que soit l'endroit où je me cache, la voiture de mon père finira toujours par me

    foncer dessus. Que l'accident et ma mort sont inévitables. »

     

    « Ce qui intéresse le chasseur, c'est la traque, pas l'acte de tuer qui n'est qu'une conclusion. Tant que la

    traque dure, l'excitation persiste. »

     

    « Je ne connais pas Nicolas Gentil, je ne l'ai jamais vu, mais je sais qu'il détient une clé que je cherche depuis

    des mois. »

     

    « Frédéric devait cacher à secret en rapport avec son père.

    Un secret à protéger coûte que coûte. »

     

    @Franck THILLIEZ

                   Rêver de Franck Thilliez


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique