• Le dernier hiver de Jean-Luc Marcaster

     

    Le dernier hiver de Jean-Luc Mancaster

     

    Catégorie : Dystopie/Science-Fiction/Jeunesse

     

    Le dernier hiver de Jean-Luc Mancaster

    Résumé :

     

    2 035, 31º C en-dessous de 0. Depuis des années, le Crépuscule baigne Aurillac dans un ciel de sang. L’Hiver

    s'est installé, un hiver éternel qui dévore les terres et fige l'océan dans la banquise. La Malesève, cette armée

    de pins monstrueux, a mis à genoux la civilisation. Alors, devant la fin d'un monde, que reste-t-il d'autre que

    l'amour ? L'amour qui va pousser Johan à braver le froid et les pins pour retrouver sa bien-aimée, l'amour

    qui va pousser son frère, Théo, à lui ouvrir la voie, l'amour toujours qui incitera Khalid et la jolie Fanie à tout

    laisser derrière eux pour les suivre. L'amour est-il assez fort pour triompher de la Malesève et de ce qu'elle a

    fait des hommes ?

     

     

    Le dernier hiver de Jean-Luc Mancaster

     

    Ce livre était dans ma PAL depuis un certain temps déjà… Le résumé m'a paru très  attractif et  c'est avec

    enthousiasme que j'ai démarré cette lecture. Il faut dire qu'en règle générale je suis totalement accroc à

    ce genre de sujet. Que dire ? Je ne sais pas par quel bout commencer…

    Une intrigue on ne peut plus bizarre, vous allez me dire que dans ce style d'histoire tout est possible puisque

    nous nous éloignions de tout ce qui est rationnel. Cependant, je n'ai pas réussi à rentrer réellement dans ce

    récit. Aucun des personnages n'a attiré mon empathie et je suis restée assez hermétique  aux événements qui

    se sont déroulés au fil des pages. Bien difficile de progresser dans ce roman, Je me suis efforcée de terminer

    curieuse de savoir quelle serait l'issue finale de ce livre.

    Nous sommes en 2035 et la températures a chuté à 31° en dessous de zéro. Des phénomènes inexpliqués ce

    sont produits obligeant l'homme à s'adapter. Nous suivons tout au long de l'aventure un petit groupe

    d'amis ayant décidé d'aller délivrer une certaine Léa. Prêts à tout pour braver tous les dangers, les voilà

    partis pour le meilleur ou pour le pire ? Bien des embûches vont être mis sur leur chemin, quelquefois ils

    auront à faire à des phénomènes qui paraissent totalement rocambolesques ! Comme par exemple des pins

    vampires appelés Malsève. Que se cache-t-il réellement derrière cela ? Une chose bien plus monstrueuse

    que l'on imagine ? Tout au long de leur parcours les protagonistes vont devoir combattre pour survivre,

    chercher pour découvrir la vérité ? Doivent-ils réellement savoir ce qu'il se passe ? Pas sûr, car cela

    pourrait mettre un frein à leur détermination. Au fil de l'aventure, ils vont découvrir  l'inimaginable,

    l'inconcevable… Des pouvoirs magiques, des créatures maléfiques, et bien plus encore… Malgré tout

    la magie n'a pas du tout opérée, je me suis ennuyée, pas moyen pour ma part d'être tenue en haleine.

    La plume de l'auteur reste fluide, descriptive et agréable. Peut-être que je suis trop âgée  adhérer à cette

    histoire ? Honnêtement je ne le pense pas mais malgré un thème « d'anticipation,  d'imagination », j'ai

    trouvé beaucoup trop  d'invraisemblances malgré tout.

     

    Extraits et citations :

     « T'as pas l'idée de ce qui se trimbale, là-bas, dehors, dans ces bois maudits. J'en ai pas vu beaucoup, mais

    suffisamment pour en faire des cauchemars toute la vie.

    – C'est à ce point ? »

     

    « Oui, les habitants de ce village perdu, isolé au beau milieu des forêts vampires, n'avaient pas dû recevoir

    de visites depuis un moment et n'en attendaient probablement pas. En cette époque de peur, où l'étranger,

    celui qu'on ne connaissait pas, pouvait être aussi bien un prédateur qu'un ami, on se méfiait de tous et de

    tout le monde. Quelle pouvait être la réaction de ces gens en voyant surgir quatre inconnus en motoneiges,

    armés jusqu'aux dents ? »

     

    « Nous devons être durs, nous aussi, oublier nos anciennes faiblesses, pour reprendre le contrôle de ce

    monde. »

     

    « On se ment comme on peut, jusqu'à ce que la réalité vous oblige à regarder en face. »

     

    « – Qu'est-ce que c'est ?

    – Le Léviathan, l'enfant de la déesse… C'est lui. »

     

    « Il est de notre devoir de les déceler au plus tôt pour leur porter secours, les éduquer (surtout les plus jeunes)

    et leur apprendre à domestiquer leur pouvoir, avant qu'il ne se retourne contre. »

     

    @Jean-Luc Mancastel

                                          Le dernier hiver de Jean-Luc Mancaster

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 29 Novembre 2016 à 06:59

    coucou, je viens faire un petit tour sur ton blog ! bizz

      • Mardi 29 Novembre 2016 à 07:41

        C'est gentil, j'ai des nouvelles rubriques bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :