• Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson (Challenge Babelio)

     

    Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson (Challenge Babelio)

     

     Catégorie : Littérature suédoise

     

    Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson (Challenge Babelio)

    Résumé :

     

    Le jour de ses cent ans, alors que tous les notables de la ville l'attendent pour célébrer l'événement, Allan

    Karlsson s'échappe par la fenêtre de sa maison de retraite quelques minutes avant le début de la fête organisée

    en son honneur. Ses plus belles charentaises aux pieds, le vieillard se rend à la gare routière, où il dérobe une

    valise dans l'espoir qu'elle contienne une paire de chaussures. Mais le bagage recèle un bien plus précieux

    chargement, et voilà comment Allan se retrouve poursuivi par la police et par une bande de malfrats…

    Commence alors son incroyable cavale à travers la Suède, mais aussi, pour le lecteur, un étonnant voyage au

    coeur du XXe siècle, au fil des événements majeurs auxquels le centenaire Allan Karlsson, génie des explosifs,

    a été mêlé par une succession de hasards souvent indépendants de sa volonté.

     

    Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson (Challenge Babelio)

     

     Je souhaitais trouver un livre léger et lorsque je suis tombée sur celui-ci,  le résumé me paraissait approprié.

    Quant à la couverture le personnage principal avait non seulement cent ans, mais surtout une tête de

    malfrat. J'ai donc pensé que j'allais passer un bon moment et imaginais que ce récit allait être plutôt loufoque.

    Je me suis rapidement rendu compte que malgré un début prometteur, je faisais fausse route.

    En effet, le jour de ses cent ans Allan Karlsson décide de se faire la malle en passant par la fenêtre de sa

    maison de retraite. Ayant seulement sur lui le minimum nécessaire. Il prend la fuite et doit trouver par

    n'importe quel moyen  quelques vêtements. C'est alors qu'il pique une valise qu'un jeune homme parti

    aux toilettes a laisser quelques minutes devant sa porte. Quelle aubaine pour notre fuyard ! Jusque-là

    rien à dire le ton du livre était celui que j'espérais… Allan ignore ce que contient cette fameuse valise...

    Par la suite, l'auteur fait sans cesse des allers-retours entre le présent et le passé d'Allan. Rapidement je me

     suis retrouvée dans une histoire assez complexe. Nous apprenons  des tas de choses sur notre ce dernier.

    Notamment qu'en cent ans d'existence, il a fréquenté des grands de ce monde mais pas toujours pour la

    bonne cause. Il a fait parti de la CIA, il était fabricant de  bombes ! Il a côtoyé entre autres Staline, Mao,

    Ronald Reagan,  et beaucoup d'autres personnages imminents de ce monde. Il a voyagé

    énormément, il s'est retrouvé au cœur de l'Himalaya, en Corée, en Indonésie et bien d'autres pays où le

    communisme faisait l'unanimité. Il finira sa vie à Bali, nous pouvons dire qu'il a bien roulé sa bosse.

    Je me suis un peu perdue dans l'enchaînement des événements de ce roman...

    Il a fallu parfois que je fasse des retours en arrière pour vérifier de ne rien avoir loupé au passage…

    Une œuvre qui paraissait amusante et loufoque s'est transformée pour moi en vrai parcours du combattant !

    Trop de personnages politiques, de l'espionnage, une intrigue assez complexe à suivre…

    J'ai été déçue par ce roman, au regard du synopsis qui était présenté. Il correspond cependant à l'item

    choisi « histoire nordique » du challenge Babelio. j'ai fermé la dernière page de cette lecture en me disant :

    «Ouf enfin terminé ». C'est l'impression générale que j'ai ressentie en suivant les péripéties d'Allan et ses

    acolytes.

    Aventure très spéciale où la magie n'a pas opérée.

     

    Extraits et citations :

     «Disparaître le jour de son centième anniversaire n'est pas chose banale. »

     

    «La police avait également obtenu divers témoignages permettant de penser que le vieil homme était encore

    en vie, mais détenu par des membres de la pègre.»

     

     «LA POLICE REDOUTE

    LE KIDNAPPING D'UN CENTENAIRE

    PAR UNE BANDE ORGANISEE

    UN VOLEUR BIEN CONNU DES SERVICES 

    DE POLICE

    EST ACTIVEMENT RECHERCHE. »

     

     «Pour autant, le vieillard ne pourrait pas plaider la légitime défense, car, entre lui et les trois victimes, il y

    avait cette valise dont pour l'instant on ignore le contenu. »

     

      «Je vais faire circuler l'information que le centenaire est soupçonné d'être une véritable machine à tuer

    lâchée dans la nature, et demain matin vous aurez tellement de tuyaux sur l'endroit où il se trouve que je

    peux vous promettre que vous l'aurez cueilli avant le déjeuner. »

     

      «Conformément à l'adage qui dit qu'il vaut mieux prévenir que guérir, il organisa une conférence de presse

    pour l'après-midi même afin d'annoncer qu'il avait levé les charges à l'encontre des trois hommes et de la

    femme impliqués dans l'affaire de la disparition du centenaire. »

     

    « – Je veux bien prendre la parole, monsieur le procureur, bien que je sois vieux et faible et que ma mémoire

    ne soit plus ce qu'elle était. En tout cas, je me souviens que je suis sorti par cette fenêtre, ça, j'en suis sûr. Et

    aussi que j'avais un tas de bonnes raisons pour le faire. Vous comprenez, monsieur le procureur, je voulais

    rendre visite à mon bon ami Julius ici présent, et ce n'est pas le genre d'endroit où je me serais permis de 

    débarquer sans une bonne bouteille de schnaps sous le bras, alors j'ai profité d'un moment d'inattention du

    personnel pour aller en acheter une au supermarché. »

     

     « C'est ainsi qu'Allan  atterrit à la maison de retraite de Malmköping où la chambre numéro un venait tout

    juste de se libérer. Il fut accueilli par Soeur Alice, qui avec un sourire aimable lui fit perdre toute sa joie de

    suivre en quelques minutes simplement en lui faisant part du règlement intérieur : interdiction de fumer,

    interdiction de boire de l'alcool et interdiction de regarder la télévision après 23 heures. »

     

    « Les jours devinrent des semaines et les semaines des mois. L'hiver fit place au printemps et Allan aspirait

    autant au trépas que son ami Herbert cinquante ans plus tôt. »

     

    @Jonas Jonasson

                               Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson (Challenge Babelio)

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :