• LINE de Marie-Claude MARAN-SCREF

     

    LINE de Marie-Claude MARAN-SCREF

    Catégorie : Littérature

     

    LINE de Marie-Claude MARAN-SCREF

    Résumé :

     

    L'auteur s'immerge dans la relation intime qu'elle a eue avec sa mère et nous conduit à la rencontre de cette

    femme. On se prend au jeu de la découverte d'un personnage dans son époque. Agrégée de lettres c'est avec

    un style délicat, tout en pleins et en déliés, que Marie-Claude nous livre ce récit, émaillé à la façon d'Annie

    Ernaux des petites choses de son enfance.

     

    LINE de Marie-Claude MARAN-SCREF

     

    Je remercie la Voie de Calliopé ainsi que les Éditions Chum de m'avoir confié ce service presse. J'ai eu le

    grand plaisir de découvrir un style de littérature totalement différent de ce que j'ai l'habitude de lire. Quel

    magnifique ouvrage, formidablement bien écrit. Dans son récit l'auteur dresse un véritable hommage à sa

    mère disparue. Elle utilise des mots forts, terriblement touchants et criants de vérité. Marie-Claude

    MARAN-SCAREF  couche sur le papier des circonstances de sa naissance, ses souvenirs d'enfance et

    surtout le destin de sa mère. Sa plume est à la fois légère et poétique, j'ai ressenti tout l'amour que Marie

    éprouvait pour sa mère et inversement. L'auteur nous raconte  le parcours semé d'embûches que Line a dû

     traverser en décrivant plusieurs époques de son existence. Cette femme courageuse et aimante force même

    l'admiration. Au fil des pages, les années passent trop vite… Marie raconte le déclin progressif  de cette

    femme à qui elle doit la vie. Une décadence qui fait mal, mais qui est inéluctable. Line n'est plus que l'ombre

    d'elle-même, cependant elle est encore présente. Des moments difficiles à traverser, malgré tout l'intensité

    de cet amour inconditionnel reste présent jusqu'à la fin.

    L'auteur nous transmet un magnifique message : lorsque l'on nait, la mère doit laisser s'échapper son enfant

    de ce cocon douillet et chaud, pour cela il faut couper le cordon. À la mort d'une mère, tout enfant doit laisser

     partir cette maman. Une nouvelle fois le cordon est coupé et il faut trouver la force de la laisser s'en aller.

    Cette œuvre est magnifique et terriblement bouleversante. Une écriture choisie qui glisse sur le papier,

    un style que je n'ai encore jamais eu l'occasion de découvrir jusque-là.

    Une œuvre de grande beauté qui fait écho en nous. Ce roman restera longtemps gravé dans ma mémoire.

    Je conseille cette lecture magnifique au plus grand nombre d'entre vous, lecteurs et lectrices.

     

    Extraits et citations :

     « Il serrait, serrait mon cou, et j'aurais voulu partir avec elle, l'accompagner de l'autre côté du seuil,

      l'aider à naître à ce terrifiant inconnu. Mais moi non plus je n'ai pas pu la retenir, j'ai dû la laisser aller,

    la laisser glisser de mes bras qui l'enlaçaient en vain, la perdre comme elle m'avait autrefois perdue. »

     

    « Si seulement  j'avais pu te servir de rempart, si seulement j'avais réussi à te faire oublier ta peur, si

    seulement  tu ne me l'avais pas léguée... »

     

     « Où est-il, son mari tendre et patient, qui caressait ses longs cheveux avant le premier baiser, qui

    apprivoisait la tourterelle effarouchée ? La guerre l'a tué, la guerre lui à enlevé l'homme doux et calme qu'elle

    aimait. »

     

    « Ta dernière question, maman, a été : qu'est-ce que je vais devenir ? Personne ne peut te répondre. Le

    devenir se refuse à toi. »

     

    @Marie-Claude MARAN-SCREF

    LINE de Marie-Claude MARAN-SCREF

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :