• Qui es-tu Alaska ? de John Green

     

    Qui es-tu Alaska ? de John Green

    Catégorie : Young Adult/Public adolescents

     

    Qui es-tu Alaska ? de John Green

    Résumé :

     

    Miles Halter a seize ans mais n'a pas l'impression d'avoir vécu. Assoiffé d'expériences, il quitte le cocon

    familial pour le campus universitaire : ce sera le lieu de tous les possibles, de toutes les premières fois. Et de sa

    rencontre avec Alaska. La troublante, l'insaisissable Alaska Young, insoumise et fascinante. Amitiés fortes,

    amour, transgression, quête de sens : un roman qui fait rire, et fondre en larmes l'instant d'après...«Le défi en

    écrivant "Qui es-tu Alaska ?" était de comprendre qu'un roman est là pour révéler la vérité, sans se

    préoccuper des faits. Car pour citer William Faulkner : "C'est la vérité qui m'intéresse, pas les faits"» John

    Green.

     

    Qui es-tu Alaska ? de John Green

     

    Ce mois-ci nous avons choisi ce livre de  John Green en lecture commune avec Marie. J'en avais beaucoup

    entendu parler et j'étais curieuse de découvrir cette histoire. Assez friande de cette catégorie de littérature,

    je n'ai pas hésité une seconde à me plonger dans ce récit. Comment pourrais-je définir mon ressenti ?

    J'ai envie de dire que ce roman a été  comme un ovni  pour ma part. Ce terme n'a  aucune connotation

    péjorative. Cependant, je dois reconnaître que dans la première partie de cette lecture je me suis ennuyée,

     certaines longueurs se sont installées. En effet, nous pénétrons dans le monde des étudiants et suivons les

    aventures d'une petite bande d'amis. Chaque personnage à son caractère et sa particularité, j'ai eu du mal

    à adhérer à l'intrigue, je ne ressentais pas particulièrement d'empathie pour ces jeunes gens.

    L'auteur nous décrit leur quotidien : les cours, les préoccupations de leur âge, leurs liens d'amitié, de

    complicité, leurs espoirs… La diversité des personnalités  apporte un plus à cette lecture. Pourtant,

    je commençais à me lasser. Au vu des titres des chapitres, je pensais qu'il allait se passer un événement

    important mais lequel ? Soudain, l'intrigue prend une toute autre tournure. Le rythme s'accélère, le récit

    devient additif. Au fil des pages, j'ai été prise de fou rire à répétition. Nos héros  me sont apparus sous un

    nouveau jour. À partir de cet instant une question cruciale subsiste : Qui es-tu Alaska ? Des moments

    d'hilarité totale, malgré la gravité de cette nouvelle situation. Nos héros ont montré leurs faiblesses et ils sont

     devenus attachants voire bouleversants. un revirement tout à fait inattendu, des moments chargés de

    tristesse mais raconter avec un humour inégalable. Puis nos génies en herbe décident de se lancer dans une

    enquête. Arriveront-ils à découvrir la vérité ? Cela paraît bien compliqué et pourtant…

    Alors chacun d'eux nous font part de leurs émotions, de leurs incompréhensions, d'une certaine forme de

    culpabilité. Voulez-vous savoir pourquoi je compare cet ouvrage à un ovni ? Tout simplement parce que

    je suis passée par des phases d'ennuis à des phases d'euphorie, de tristesse et de compassion. Malgré leur

    détermination nos protagonistes  parviendront-ils à savoir qui est véritablement Alaska ?

    L'auteur m'a réellement surprise et a fait naître en moi des réactions insoupçonnées. Une plume dans un

    premier temps déstabilisante, mais par la suite je me suis laissée totalement embarquée dans ce récit où

    les émotions changent, les personnages évoluent.

    En conclusion, c'est un roman particulier mais qui  devient touchant inévitablement.

     

    Extraits et citations :

     « En entendant « alcool » et « blagues », je me suis demandé avec inquiétude si je n'étais pas tombé sur

    ce que ma mère appelait « de mauvaises fréquentations », mais pour de mauvaises fréquentations, je les

    trouvais géniales. »

     

    « – Il est bizarre.

    – Qu'est-ce que tu veux dire par « bizarre ».

    – Il est grand.

    Je pourrais survivre à pareille bizarrerie. Après quoi elle prit mon pénis dans sa main et elle a introduit

    dans sa bouche.

    Et elle a attendu.

    On est restés rigoureusement immobiles, sans bouger un muscle du corps, ni l'un ni l'autre. Je savais qu'à

    ce stade il était censé se passé quelque chose, mais j'ignorais quoi. »

     

     « Je l'entends encore me dire : « c'est trop bon, mais j'ai sommeil. La suite au prochain numéro ? »

     

    « Le claquement de ses dents ressemblait à du morse.

    – Putain ! Tu vas bien ?

    – Mieux, maintenant. Plus chaud, a-t-il répondu. Puis, sortant une toute petite main diaphane de sous les

    couvertures, il a ajouté : tu veux bien me tenir la main, s'il te plaît ?

    – D'accord, mais c'est tout. Pas de pelle.»

     

    « – Je suppose que si, mais je ne me plaindrais pas de ne pas lui avoir dit que je l'aimais. D'ailleurs, je ne

    l'aime pas. C'est une conne. »

     

    « – Tu peux te lever ? ai-je demandé.

    Le Colonel a pris appui sur ses bras, enfonçant les mains dans la mousse du canapé, et il a commencé à se

    redresser, mais il est retombé immédiatement en arrière.

    – Ça tourne, a-t-il remarqué. Je vais dégueuler.

    – Ne dégueule pas. Ça ficherait tout en l'air. »

     

    @John GREEN

                    Qui es-tu Alaska ? de John Green

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 15 Février à 11:46

    Je partage ton ressenti ! biz ! bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :