•  

    Le bruit de la mémoire de Florence Dalbes-Gleyzes

    Catégorie : Récit/Secret de famille

     

    Le bruit de la mémoire de Florence Dalbes-Gleyzes

      Résumé :

     

    25 mars 1993 : Élisabeth Wagner, bientôt majeure, entre dans le cabinet d’une psychiatre renommée. Elle

    vient y poser trois « bombes », sachant qu'il y aura des retombées. Jeune fille surdouée, elle voudrait changer

    son destin ou mieux encore, celui du monde. « Est-ce que je dois commencer ici par le burn-out, ou par le

    cahier à spirale, ou par le carnet violet ? Dois-je commencer par le 8 mai 1945, Christophe Colomb, Hitler,

    l’affaire du petit Grégory... ou par monsieur Salin ? »

     

    À son récit, s’ajoutent ceux de trois autres femmes dont les vies sont en lien avec la sienne. Les voix de sa

    mère, de sa psychiatre et de sa meilleure amie s’entremêlent, de 1958 à 2006, racontant l’après-guerre, les

    hommes, les lâches, les fourbes, les héros, décrivant des femmes, blessées, fortes, rebelles. Il est question ici

    d’incidences, de folie, de pouvoir, d’un parcours de vie sans cesse détourné.

     

    Ce roman, construit comme un puzzle, dresse le portrait de femmes dont les sensibilités exacerbées donnent

    au monde une lumière presque magique.

     

     

     

    Le bruit de la mémoire de Florence Dalbes-Gleyzes

     

    Je remercie la Voie de Calliopé ainsi que les Éditions Chum de m'avoir confié ce service presse. Je n'ai jamais 

     lu ce style de lecture auparavant. Pourtant, j'étais curieuse de tenter l'expérience et de sortir de ma zone de

    confort. Ce roman est construit comme un puzzle, les événements se déroulent entre 1945 et l'an 2000

    environ. Les protagonistes vont vivre des périodes tourmentées, des chemins vont se croiser puis se séparer…

     Cependant, le récit de plusieurs femmes vont être à l'origine de la construction de cette intrigue. Nous allons

    faire la connaissance d'Élisabeth Wagner, une jeune femme que l'on prétend surdouée et qui est bien décidée

    à faire changer le monde. D'autres personnages vont avoir leur rôle à jouer également. Il s'agit de la mère

    d'Élisabeth, de sa meilleure amie Mélanie et enfin de sa psychiatre Marion Salin.

     Quelles vont être les motivations qui vont pousser cette jeune femme surdouée à venir se confier à Marion ?

    Est-elle d'ailleurs venue simplement pour soulager sa conscience ou a-t-elle d'autres intentions bien précises

    en tête ? Au fil des pages, chacune de ces femmes vont prendre la parole à différentes époques de leur vie.

    Des existences chaotiques, les chemins parsemés d'embûches et de secrets bien cachés. Élisabeth dit avoir

    déposer trois bombes dans le cabinet de sa psychiatre. De quoi s'agit-il ? Une chose est certaine, les

    conséquences peuvent faire basculer l'existence de plusieurs personnes.

    À travers la prise de parole de ces femmes, des convictions vont  être ébranlée, des vérités vont changer

    le cours du destin. Des hommes vont être montrés du doigt, déshonorés et disparaître. D'autres vont montrer

    leur côté fourbe et jaloux.

    Pourtant, l'obsession atteint de plus en plus Élisabeth. Est-elle réellement surdouée ou plutôt aux portes de

    la folie ? Grâce à la mère de notre héroïne, nous en apprendrons plus sur son passé, sur les secrets qui

    entourent son existence. L'auteure va nous livrer des témoignages forts et controversés. Au fur et à mesure,

    les liens qui unit ces héroïnes vont nous permettre d'y voir plus clair.

    Dans ce village nous côtoyons, des hommes honnêtes, d'autres accusés à tort et enfin les lâches qui dénoncent

    à tort et à travers.

    Mélanie et Élisabeth finiront par construire leur vie, malgré leurs blessures, les traces indélébiles de leur

    passé.

     Malgré tout, Élisabeth est torturée. Arrivera-t-elle à avancer ?

    Et si les événements qu'elle avait prévus ne se déroulaient pas comme elle le pensait ? Des secrets ne sont

    pas toujours bons à entendre et peuvent avoir des conséquences désastreuses.

    À la fin du récit toutes les pièces du puzzle se mettent en place. Cela permettra-t-il à nos héroïnes de trouver

    la paix ? Ou au contraire à connaître le pire ?

    Bien que le sujet soit intéressant et le texte très bien écrit. J'ai trouvé cette œuvre assez compliquée à lire.

    Même avec beaucoup de concentration, entre les différents flash-backs, et les prises de parole de ces femmes

    de générations différentes. Je me suis parfois égarée en cours de route, malgré tout le sens des messages

    son passé. Mon ressenti s'en trouve de ce fait affecté, même si le sujet du roman est profond.

    Une lecture qui fait réfléchir au sens propre et au sens figuré, pour ma  part.

     

    Extraits et citations :

     « Depuis deux ans, elle s'orientait vers les hauts potentiels. Elle avait sans doute eu l'espoir de trouver un

    public à sa hauteur, moins capricieux, plus captivant. Mais les surdoués sont souvent bipolaires. Ils ont

    Mille pathologies. »

     

     « Maman dit qu'il ne faut pas se fier aux apparences. J'essaie de classer dans la tête les gens qui ne méritent

    pas notre confiance, mais c'est difficile. » 

     

    « Je lis l'avenir, des forces obscures ont pénétré l'atmosphère, et je vais tout réparer,tout remettre en ordre. Je

    dois prendre ses cachets, mais j'ai arrêté, j'ai un destin, il ne passe pas par eux. » 

     

    « Je n'ai persévéré dans aucune filière, n'ai trouvé aucun métier, ne me suis construite nulle part. »

     

    « En 1945, je suis née. J'ai débarqué. Ce n'est pas pour rien. Rien ne se fait jamais par hasard. » 

     

    @ Florence DALBES-GLEYZES

    Le bruit de la mémoire de Florence Dalbes-Gleyzes

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    À petit feu de Axelle Law

    Nouvelle année pour le challenge contre l'homophobie

     

    Catégorie : Lecture FF

    À petit feu de Axelle Law

    Résumé :

     

    Désirant s’isoler du monde, Claire décide de louer un chalet à la montagne en pleine période de Noël.

    Malheureusement, une erreur dans les réservations l’oblige à partager l’habitation avec une parfaite

    étrangère.
     

    L’autre cliente mécontente, Sasha, fait tout pour que la cohabitation se déroule au mieux. Seulement plus les

    heures et les jours passent, plus Claire est intriguée et irritée par cette femme taciturne.

    La colocation s’annonce tout aussi explosive qu’inattendue.

     

    À petit feu de Axelle Law

     

    Le challenge contre l'homophobie vient de débuter, en effet il suffit de lire six romans durant six mois. Mon

    choix s'est porté sur cette nouvelle. En lisant le résumé qui m'apparaissait bien dynamique, je me suis

    lancée dans ce récit. L'histoire est relativement courte, mais je dois dire que mon avis  est des plus mitigés,

    car je me suis ennuyée. L'auteure nous dépeint deux personnages diamétralement opposés, obligés de subir

    une collocation inattendue. Deux femmes au tempérament de feu,  ont loué le même chalet au milieu de nulle

    part.  La seule ombre au tableau, elles ne sont pas au courant, ni l'une, ni l'autre.

    Bien entendu, rien ne va se passer comme prévu ! Elles ne sont d'accord sur rien, tout est prétexte à

    la dispute… Pourtant, un jour, un déclic se produit. Remarquez de la haine à l'amour il n'y a qu'un pas,

     paraît-il...

    Dans ce lieu isolé, il ne se passe pas grand-chose. Axelle Law à une plume fluide, elle fait preuve d'un peu

    d'humour ce qui est très appréciable. Cependant, j'ai eu du mal en lisant de manière trop répétitive : « la

    blonde » et « la brune ». C'est un détail qui est devenu pesant au fil des pages.

     Sasha et Claire trouveront-elles un terrain d'entente durant leur séjour ? Une attirance inattendue leur

    permettra-t-elle de baisser les armes ? Profiteront-elles de ces quelques jours passés ensemble pour se

    connaître davantage ?

    Une lecture rapide dont je n'ai pas réussi à m'imprégner. Je n'ai pu m'attacher à aucun des personnages.

    Ce sont des choses qui arrivent, les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Le talent de l'auteure n'est

    aucunement mis en cause. C'est une simple question de ressenti personnel.

     

    Extraits et citations :

    « La cohabitation ne va pas être de tout repos, pensa Sasha en se dirigeant d'un pas rapide jusqu'à la salle de

    bain. Peut-être aurait-elle dû refuser l'offre est rester ancrée sur ses positions ? »

     

    « Si j'étais tendue, c'est parce que je ne me retenais de la gifler. Rien de plus ! »

     

    « Le fiancé de Claire ? Ces quelques mots percutèrent la jeune femme avec la puissance d'un camion en

    pleine vitesse. »

     

    @Axelle LAW

                  À petit feu de Axelle Law

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  •  

    Silhouettes de Laurent Hunziker

    Catégorie : Littérature/Recueil

     

    Silhouettes de Laurent Hunziker

     Résumé :

     

    Silhouette : « Dessin qui représente un profil tracé autour de l'ombre d'un visage, d'un corps » Certaines des

    histoires racontées sur ces pages sont tirées de faits réels. D'autres sont purement imaginaires, dictées par

    quelques rêves ou pensées vagabondes. Parfois encore, souvent, c'est mélangé : la réalité s'invite dans le rêve

    et inversement, dessinant ainsi ces silhouettes indistinctes aux ombres infidèles. Onze petits récits un peu

    étranges, en souvenir de quelques silhouettes croisées.

     

    Silhouettes de Laurent Hunziker

     

    Je remercie Laurent Hunziker de m'avoir confié son service presse. Cette fois ci, j'ai voulu tester un genre

    littéraire que je n'ai pas l'habitude de lire. Une occasion d'ouvrir son horizon et d'élargir son champ de

    découvertes. Ce recueil contient onze nouvelles, elles sont toutes porteuses des messages importants que

    l'auteur a très bien su traiter. Une plume agréable, un style poétique voire philosophique. Certains récits

    seront plus percutants que d'autres, en fonction de son vécu, de son âge et de sa sensibilité. Cependant, ils 

    sont tous riches d'enseignements et de questionnements diverses.

     Les histoires se rapportent souvent à des rencontres, à des rendez-vous manqués, à des leçons que chaque être

    humain devrait retenir. Certaines sont des mélanges de rêve et de réalité, leur donnant un côté fantastique

    intéressant.

    Laurent Hunziker nous parle de l'insouciance de la jeunesse, des années qui défilent, des êtres chers que l'on

    perd au fil du temps qui passe. Certaines nouvelles sont chargées d'espoir, d'autres sont plus sombres et

    nous interpelle.

     Mes préférées sont :

    –  Chocolatine.

    – Survivante.

     –  L'Envol.

    – La Traversée.

    – L'Embarquement.

    Des lectures diverses mais toutes agréables à lire. Elles nous font  obligatoirement réfléchir sur le sens de

    notre existence, nos besoins, nos désirs et nos rêves les plus fous.

    L'auteur nous offre un final que je n'ai absolument pas vu venir. Surprenant, original et je dirais même

    brillantissime.

    Un recueil qui sort de l'ordinaire, mais qui ne peut laisser personne indifférent. Il y aura forcément des récits

    qui vous parleront plus que d'autres, mais cette œuvre gagne à être connue.

    J'ai passé un agréable moment de lecture et je ne regrette pas d'avoir choisi un genre de littérature que je

    n'avais encore jamais testé. Une autre façon d'élargir ses connaissances et d'ouvrir son esprit…

     

    @Laurent HUNZIKER

                      Silhouettes de Laurent Hunziker

     


    votre commentaire
  •  

    Le garçon au cheveux bleus de Jessica Branco

    Catégorie : Fantastique

     

    Le garçon au cheveux bleus de Jessica Branco

    Résumé :

     

    Athéna, paraplégique depuis sa naissance, supporte avec difficulté sa condition et les conséquences qui en

    découlent. Jusqu'au jour où Eden, un mystérieux garçon aux cheveux bleu nuit, va changer sa vision du

    monde grâce à son don extraordinaire.

     

    Le garçon au cheveux bleus de Jessica Branco

     

    Je remercie Jessica Branco ainsi que les Éditions de la Caravelle de m'avoir confié ce service presse. L'auteure

    nous offre  une histoire très émouvante. Une fois plongée dans ce récit, je n'ai plus fait attention au monde

    qui m'entourait. Totalement captivée, je me suis évadée avec Athéna et Éden, les deux héros de cette

    merveilleuse aventure.

    Athéna, diminuée physiquement dans son quotidien va faire une rencontre hors du commun qui va

    bouleverser son existence. Il s'appelle Éden, lui aussi a une particularité… Jessica Branco laisse planer le

    mystère autour de ce jeune garçon. Ce qui attise forcément la curiosité. Qui est cet adolescent, discret,

    presque en retrait par rapport aux jeunes de son âge ? La seule chose  dont on dispose le concernant : il a les

    cheveux bleus. Au fil des pages, un lien particulier va se  nouer entre ces deux êtres « hors normes »

    si l'on peut s'exprimer ainsi… Leur  degrès de complicité est tout simplement extraordinaire, leurs

    différences seraient-elles à l'origine de la force qu'ils développent lorsque qu'ils sont réunis ? Des vérités

    vont voir le jour, concernant la personnalité et le passé de ce jeune lycéen particulier. Nous allons être

     immergés dans un monde  que l'on est loin d'imaginer. Athéna sera-t-elle saisir la chance qui s'offre à elle ?

    Un bonheur artificiel ? Ou une expérience qu'elle n'oubliera jamais ? 

     Nous assistons à des événements extraordinaires, émouvants... Les sensations et la joie éprouvés seront-elles

    éternelles ? Rien n'est jamais acquis, l'imprévu peut survenir à chaque instant est bouleverser à nouveau

    le cours du destin.

    L'auteur nous donne une très belle leçon sur la différence, sur la tolérance, mais ce roman est surtout porteur

    d'espoir et de solidarité. Il faut profiter de chaque instant pleinement sans se poser de question. Personne

    ne sait ce que le futur lui réserve.

    Éden va se trouver au cœur de la tourmente, arrivera-t-il à sortir indemne d'une telle épreuve ? Une chose

    est certaine, il n'a pas dit son dernier mot ! 

     Des personnages très attachants, une histoire émouvante, une intrigue très bien orchestrée. Jessica Branco

    a réussi à me faire rêver, moi aussi. L'espace d'un instant, j'ai imaginé ce que pouvait ressentir Athéna, un

    sentiment certainement inexplicable avec des mots.

    Un livre que je conseille vivement, un récit qui transporte, d'une puissance incroyable.

    Un formidable coup de cœur.

     

     Extraits et citations :

     « Elle m'aider à m'adapter à la vie, pour que je puisse faire ce dont j'avais envie, presque comme tout le

    monde. »

     

    « Je le dévisageais, avec curiosité, alors que j'avais horreur de voir les autres agir de la sorte avec moi. »

     

    « Au fond de moi, je sentais qu'il allait défier l'entendement. Il s'apprêtait à ébranler l'ensemble de mes

    convictions. J'ignorais pourquoi j'éprouvais un tel sentiment, mais j'étais sûre de ne pas me tromper. »

     

    « Si l'on acceptait d'ouvrir son esprit, de laisser de la place à ce qui sortirait du cadre, on pouvait se rendre

    compte à quel point la vie était pleine d'enchantements. »

     

    @Jessica BRANCO

    Le garçon au cheveux bleus de Jessica Branco


    votre commentaire
  •  

    Une putain d'histoire de Bernard Minier

    Catégorie : Thriller

     

    Une putain d'histoire de Bernard Minier

    Résumé :

     

    " Au commencement était la peur... " 

    Hors des flots déchaînés, une main tendue vers le ciel. Un pont de bateau qui tangue, la pluie qui s'abat, et la

    nuit... Le début d'une " putain d'histoire ". 

    Une histoire d'amour et de peur, de bruit et de fureur. L'histoire de Henry, 17 ans, que le meurtre de sa petite

    amie plonge dans l'enfer du soupçon. Sur son île, Glass Island, battue par les vents, cernée par la brume 360

    jours par an et uniquement accessible par ferry, tout le monde connaît tout le monde, jusqu'au plus noir de

    ses secrets. Ou du moins le croit-on. 

    Quand la peur gagne, la vérité s'y perd... 

     

    Une putain d'histoire de Bernard Minier

     

    Je  découvre pour la première fois Bernard  Minier à l'occasion de cette lecture commune. L'auteur nous

    embarque avec lui dans « Une putain d'histoire ». Une intrigue au rythme soutenu, du suspense, des

    rebondissements en cascade, et des révélations inattendues.

    La vie de Henri va virer au cauchemar du jour au lendemain. En effet, il va devenir le premier suspect du

    meurtre de sa petite amie, Naomi. La dernière fois qu'ils se sont vus, ils se sont disputés à bord d'un ferry…

    Suite à cet événement, cette dernière disparaît… Commence alors pour ce jeune adolescent un véritable

    parcours du combattant, pour essayer de se disculper et surtout il va faire tout son possible pour que la

     vérité éclate. Il est loin de s'imaginer que la croisade qu'il va mener l'amènera à rassembler les pièces du

    puzzle concernant son propre passé. Au fil des pages, nous pénétrons dans un univers angoissant, dangereux.

    À chaque fois que nous croyons être sur la bonne piste, un élément nouveau vient perturber l'enquête.

    Mensonges, secrets et véritable machination sont les maîtres mots de cette intrigue. Qui a intérêt à faire

    porter le chapeau à cet adolescent perdu, totalement déstabilisé ? La police met tout en œuvre pour rétablir

    la chronologie des faits, pourtant peut-on leur faire réellement confiance ? Un maître chanteur vient

    alourdir l'atmosphère du récit. Qui sera en mesure de le démasquer, sans mettre sa propre vie en péril ?

    Les événements s'enchaînent, le doute s'insinue progressivement. Si le meurtre de Naomi n'était que l'arbre

    qui cache la forêt ? Nous avançons sur un chemin semé d'embûches et de surprises inattendues. Henri  va

    prendre des risques, fuir pour lui permettre de faire le point sur cette affaire sordide ? Il va devoir

    faire des choix, parfois dangereux, mais une chose compte mettre en lumière ce que tout le monde essaye

    de lui cacher.  Arrivera-t-il à dénouer le vrai du faux ?  Les pièces  du puzzle s'assemblent progressivement,

    mais l'énigme s'avère très complexe. Henri est-il prêt à encaisser ce qu'il va apprendre ? 

    Un roman mené tambour battant, les pistes sont diverses et variées…  Le doute  et l'incertitude restent

    présent  d'un bout à l'autre du livre. 

    L'auteur nous offre un final surprenant.  Il est clair  que certaines révélations ne sont pas forcément bonnes

    à entendre  et pourtant… 

    Un roman intéressant qui ne laisse pas beaucoup de répit, il nous pousse à reconsidérer certaines situations. 

    Malgré tout, le récit ne m'a pas assez tenu en haleine. Même  si je me suis longuement interrogée

    pour trouver qui sont le ou les véritables coupables ? Et surtout la raison qui a poussé le ou les meurtriers

    à accomplir l'irréparable ? 

     

    Extraits et citations :

     « Allons, Henri, il s'agit d'une simple coïncidence, tu te fais du souci pour rien, a dit maman Liv d'un ton

    rassurant. Qu'est-ce que tu vas imaginer ?  Un corps découvert  sur Agate Beach, vraiment ? Quelle

    horreur !  »

     

    « – Et pourquoi  on les trouverait nous, hein, ces éléments  ? On n'est pas dans Scouby-Doo, putain ! »

     

    « J'ai entrevu la vérité.

    Mais trop tard : le sommeil a balayé cette pensée comme la pluie avait depuis longtemps balayé mes traces

    sur la plage  et je me suis endormi. » 

     

    « Cette vie qui avait été la mienne pendant sept ans. » 

     

    @Bernard MINIER

                    Une putain d'histoire de Bernard Minier

     


    1 commentaire